Mises à jour relatives à la COVID-19

Imaginer l’avenir du Canada – Carrefour des idées : le Canada et l’économie circulaire

Étape 1 : Appel à participer à un atelier virtuel

Concours de juillet 2021

Étape 1 : atelier virtuel
Valeur Voir les détails ci-dessous
Nombre de places Maximum de 30
Dates de l’atelier Du 18 au 29 octobre 2021
Date limite de présentation des demandes 16 juillet 2021 (20 h, heure de l’Est)
Annonce des résultats Septembre 2021
Faire une demande Demande et instructions
Étape 2 : occasion de financement
Valeur Jusqu’à 250 000 $
Nombre de subventions Maximum de trois
Durée Deux ans
Date limite de présentation des demandes 20 janvier 2022 (20 h, heure de l’Est)
Annonce des résultats Mars 2022
Faire une demande L’appel pour l’étape 2 sera lancé en novembre 2021. Seules les personnes ayant participé à l’atelier seront invitées à présenter une demande.

Sur cette page

Contexte

Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) accepte les lettres d’intérêt des chercheures et chercheurs souhaitant participer à un atelier virtuel, interactif et interdisciplinaire axé sur la conception de la recherche qui se déroulera pendant deux semaines à la fin du mois d’octobre 2021.

Cet atelier virtuel représente la première étape du Carrefour des idées lancé par l’entremise de l’initiative Imaginer l’avenir du Canada, une occasion de financement en plusieurs étapes. Jusqu’à 30 chercheures et chercheurs pourront participer à des activités guidées avant de former des équipes multidisciplinaires qui formuleront et présenteront des idées de projet novatrices. Au cours de la deuxième étape du Carrefour des idées, les équipes dont les partenariats et les idées de projet auront satisfait aux critères d’évaluation des présentations à l’atelier seront invitées à présenter une demande de financement pour faire davantage progresser leurs projets.

Les défis mondiaux, tels que ceux identifiés dans le cadre de l’initiative Imaginer l’avenir du Canada, sont mieux relevés au moyen de collaborations proactives et interdisciplinaires. Le Carrefour des idées permet de créer de nouvelles collaborations de recherche qui transcendent les cloisonnements institutionnels et disciplinaires et encouragent des modes de pensée différents. Il est donc bien adapté pour relever ces défis.

La première étape du Carrefour des idées réunira des chercheures et chercheurs de tout le Canada pour étudier le thème du Canada et de l’économie circulaire, lequel est lié au défi mondial intitulé La vie en fonction de la capacité limite de la Terre. À la fin de l’atelier virtuel, les participantes et participants auront élaboré des propositions préliminaires pour mener une recherche révolutionnaire susceptible d’éclairer les politiques et les pratiques qui répondent aux besoins de divers secteurs du Canada et peuvent avoir des retombées mondiales plus larges.

Thème : le Canada et l’économie circulaire

L’économie circulaire est un moyen de répondre aux principales préoccupations environnementales et économiques. Elle offre une alternative durable au modèle linéaire actuel de production-consommation-déchets et vise à extraire le plus de valeur possible des ressources – par le recyclage, la réutilisation ou la remise à neuf de produits et de matériaux – tout en éliminant les déchets et les émissions de gaz à effet de serre à tous les stades de la production. Pour nombre de ses adeptes, l’économie circulaire va au-delà de la gestion des ressources et aborde des questions plus profondes liées à la consommation, au comportement humain et à la relation avec le monde naturel.

La population canadienne est de plus en plus préoccupée par les déchets qu’elle produit et par les répercussions environnementales de ses systèmes de production et de consommation actuels. Les responsables de l’élaboration des politiques et les industries du Canada portent leur attention sur la croissance verte et les technologies propres pour réduire les déchets et les émissions, tandis que les gouvernements locaux et régionaux explorent des outils de politique et des pratiques pour promouvoir des modes de vie plus durables. La population canadienne commence à examiner ses comportements à la lumière des crises climatiques mondiales, à chercher des biens produits de manière durable et à se tourner vers des services de partage des ressources et des plateformes de revente pour minimiser son empreinte écologique.

L’intérêt concernant le concept d’économie circulaire en tant que voie menant vers le développement durable grandit au Canada. Il est motivé non seulement par des préoccupations environnementales, mais aussi par la crainte de perturbations potentielles des chaînes d’approvisionnement mondiales et par la prise de conscience du fait que d’autres pays réussissent à faire la transition vers des modèles économiques plus circulaires. Un certain nombre de chefs de file de l’industrie et des affaires au Canada adoptent des modèles d’affaires circulaires pour réduire les dépenses, améliorer l’efficacité et ouvrir de nouveaux débouchés commerciaux. Les universités, les collèges et les organismes sans but lucratif encouragent les activités de collaboration et les initiatives de politique publique sur le thème de l’économie circulaire. Sur la scène internationale, le gouvernement du Canada appuie les discussions sur l’accélération de la transition mondiale en accueillant conjointement le Forum mondial de l’économie circulaire 2021.

Toutefois, alors que des éléments de l’économie circulaire se trouvent dans toute la société canadienne, le modèle plus large d’économie circulaire n’est pas largement compris. Ce concept n’est pas couramment utilisé dans le discours politique ou économique canadien, et il n’y a actuellement aucune stratégie nationale pour encourager et soutenir une transition à grande échelle vers un modèle économique circulaire. Les implications d’une telle transition, et les changements au niveau des systèmes qui seraient nécessaires pour y parvenir, nécessitent une réflexion plus approfondie qui tienne compte des cadres socio-économiques et politiques uniques du Canada. L’économie circulaire offre de nombreux avantages potentiels pour la société, l’économie et l’environnement, mais elle pourrait aussi perturber énormément les systèmes linéaires actuels.

Alors que l’intérêt pour l’économie circulaire s’accroît au Canada, la communauté de recherche a la possibilité d’encadrer et de façonner cette question. Les personnes prenant part à l’atelier offert dans le cadre du Carrefour des idées examineront ce que l’économie circulaire pourrait signifier dans le contexte canadien d’un point de vue interdisciplinaire, en abordant des questions comme :

  • L’économie circulaire peut-elle répondre aux besoins économiques et écologiques du Canada?
  • Quels sont les obstacles potentiels à l’économie circulaire au Canada?
  • Quelles sont les implications potentielles d’une économie à faibles émissions de carbone et peu polluante sur divers secteurs, de même que les impacts possibles de l’économie circulaire sur différents groupes et différentes communautés au sein de la société canadienne?
  • Les politiques et les outils d’autres juridictions effectuant la transition vers l’économie circulaire peuvent-ils être adaptés pour répondre aux besoins et aux systèmes du Canada, ou le Canada a-t-il besoin de solutions uniques?

Les projets de recherche novateurs et interdisciplinaires développés dans le cadre du Carrefour des idées contribueront à mieux faire comprendre l’économie circulaire dans le contexte canadien, favorisant ainsi une économie plus forte et plus durable et une société canadienne plus saine.

Description

Qu’est-ce que le Carrefour des idées?

Le Carrefour des idées est un moyen novateur de stimuler et de soutenir des projets interdisciplinaires qui présentent des solutions créatives à des défis mondiaux urgents. Il compte trois éléments : l’atelier, la demande de financement et la phase de développement du projet.

Étape 1 : atelier virtuel

L’atelier est au cœur du Carrefour des idées. Il rassemble des chercheures et chercheurs de disciplines et d’établissements variés et les encourage à sortir de leur zone de confort pour réfléchir au défi choisi de façon nouvelle et créative. Les personnes prenant part à l’atelier doivent être présentes à toutes les activités et doivent être prêtes à s’engager pleinement avec les autres pendant la phase intensive de l’atelier.

Guidées par une animatrice ou un animateur et un petit nombre de pairs-mentors, les personnes prenant part à l’atelier exploreront le thème Le Canada et l’économie circulaire. Au cours des étapes d’interaction et de clarification de l’atelier, les participantes et participants examineront comment différentes disciplines et différents secteurs pourraient envisager le défi à l’étude. L’ensemble du groupe déterminera ensuite une terminologie et un langage communs afin de dépasser les frontières disciplinaires et d’encourager l’innovation et la découverte.

Au cours des étapes de création, de développement et de mise en œuvre de la seconde moitié de l’atelier, les participantes et participants se répartiront en petits groupes pour développer des idées de projet. Au départ, elles et ils pourront contribuer à plusieurs groupes différents, mais elles et ils devront choisir une idée de projet avant la fin de l’atelier. Tout au long du processus de création, elles et ils seront aidés par les pairs-mentors – personnes possédant une expertise dans les domaines concernés – qui leur fourniront de la rétroaction sur les idées proposées et les pousseront à proposer des idées de recherche novatrices et révolutionnaires. Le dernier jour de l’atelier, les équipes présenteront leurs idées de projet aux pairs-mentors, qui feront office de comité d’évaluation du mérite tout au long du Carrefour des idées.

Étape 2 : occasion de financement

Après l’atelier, le comité d’évaluation du mérite étudiera et évaluera les présentations et les documents connexes décrivant les idées de projet. Les équipes dont les idées de projet répondent aux critères d’évaluation seront invitées à présenter une demande de financement complète à la deuxième étape du Carrefour des idées. Le financement de la deuxième étape est destiné à aider les équipes à faire progresser leur projet et à former des partenariats multisectoriels.

Les équipes disposeront d’un maximum de deux mois pour rédiger et soumettre leurs propositions. Un comité d’évaluation du mérite, composé des pairs-mentors de l’atelier et d’un petit nombre d’expertes et experts externes, examinera et sélectionnera les demandes méritoires. Le CRSH attribuera jusqu’à trois subventions d’un montant maximal de 250 000 $. La participation à l’atelier du Carrefour des idées ne garantit pas un financement.

Étape 3 : formation de partenariats et progression du projet

Les équipes qui reçoivent une subvention auront deux ans pour former leurs partenariats et faire avancer leurs projets de recherche. Pendant cette période, les équipes devraient formaliser leurs partenariats et entreprendre des recherches préliminaires. À la fin des deux années, elles devront chercher à obtenir un financement complet auprès d’organismes de recherche afin de mettre en œuvre leur projet de recherche complet.

Les titulaires de subvention devront participer à un forum de travail vers la fin de la période de validité de leur subvention. Là, elles et ils auront l’occasion de discuter plus en détail de leurs projets avec les pairs-mentors ainsi qu’avec les personnes invitées de différents secteurs qui utilisent les connaissances. Au cours du forum, les équipes recevront également de l’information sur les organismes qui pourraient financer totalement leur projet.

Sommaire des exigences

Étape 1 : atelier virtuel

Les candidates et candidats retenus devront :

  • participer activement à toutes les activités de l’atelier prévues du 18 au 29 octobre 2021;
  • contribuer à la formation d’équipes interdisciplinaires durant l’atelier – équipes qui développeront des idées de projet sur le thème Le Canada et l’économie circulaire;
  • présenter, en tant que membre d’une équipe, une idée de projet au comité d’évaluation du mérite le dernier jour de l’atelier, en soulignant comment l’équipe et l’idée de projet répondent aux critères d’interdisciplinarité, d’innovation et de pertinence pour la société de la présente occasion de financement.

Étape 2 : occasion de financement

Après l’atelier, le comité d’évaluation du mérite examinera les idées de projet présentées le dernier jour et sélectionnera les équipes dont les propositions sont les plus prometteuses et répondent aux critères du Carrefour des idées. Ces équipes seront invitées à présenter une demande de financement pour soutenir la formation de leurs partenariats et la progression de leurs idées de projet.

Les équipes retenues devront :

  • formaliser leurs partenariats par des ententes, des cadres de gouvernance et (ou) des plans stratégiques;
  • établir des liens avec les parties prenantes des secteurs concernés;
  • faire avancer leur projet en effectuant des recherches préliminaires;
  • participer à un forum (virtuel ou en personne) organisé par le CRSH;
  • chercher à obtenir le financement complet du projet auprès du CRSH et d’autres organismes de recherche à la fin de la période de validité de deux ans de leur subvention.

Qui devrait participer?

Pour plus de détails sur les conditions d’admissibilité, voir la section Admissibilité ci-dessous. Idéalement, les personnes prenant part à l’atelier jouissent d’une réflexion dynamique et désirent trouver des solutions novatrices aux défis mondiaux en collaborant avec des spécialistes d’autres disciplines. Elles doivent être prêtes à faire l’expérience de nouvelles façons imaginatives d’aborder les questions de recherche, à participer à des activités de groupe créatives et à sortir de leur zone de confort. Enfin, elles doivent s’intéresser au thème Le Canada et l’économie circulaire, mais elles n’ont pas à développer des idées de projet avant l’atelier.

L’environnement dynamique nécessaire au succès du Carrefour des idées se fonde sur le rapprochement, durant l’atelier, de chercheures et chercheurs provenant de différents domaines ainsi que sur l’élimination des cloisonnements disciplinaires. Idéalement, les personnes prenant part à l’atelier doivent être capables de travailler sous pression avec d’autres et d’adapter leurs connaissances spécialisées pour répondre aux besoins d’une équipe interdisciplinaire.

Le matériel de l’atelier sera disponible en anglais et en français, et les personnes organisant l’atelier feront leurs présentations dans les deux langues officielles. Les participantes et participants seront libres de participer à l’atelier dans la langue officielle de leur choix.

Valeur et durée

Étape 1 : atelier virtuel

Aucun financement ne sera accordé dans le cadre de la première étape du Carrefour des idées.

Étape 2 : occasion de financement

Seules les équipes dont les idées de projet et les partenariats répondent aux critères d’évaluation de l’atelier seront invitées à présenter une demande de financement. Il n’y a pas de limite au nombre d’équipes pouvant être invitées.

Les subventions offertes dans le cadre du Carrefour des idées ont une valeur de 125 000 $ par année sur une période de deux ans, jusqu’à concurrence d’un total de 250 000 $. Un maximum de trois subventions sera attribué.

Admissibilité

Le Carrefour des idées s’adresse aux chercheures et chercheurs en sciences humaines et dans d’autres disciplines.

Étape 1 : atelier virtuel

Les personnes suivantes peuvent faire une demande pour participer à l’atelier :

Étape 2 : occasion de financement

Au cours de l’atelier, chaque équipe désignera une chercheure principale ou un chercheur principal qui assurera la direction générale de l’équipe et qui agira à titre de candidate ou candidat dans le cadre du processus de demande de financement. Les autres membres de l’équipe contribueront à la demande de financement à titre de cocandidates ou cocandidats et (ou) collaboratrices ou collaborateurs. D’autres cocandidates ou cocandidats et collaboratrices ou collaborateurs des secteurs public, privé et sans but lucratif peuvent être ajoutés à l’équipe à ce moment-là.

La candidate (chercheure principale) ou le candidat (chercheur principal) de chaque équipe doit effectuer de la recherche dans une discipline des sciences humaines. Pour être admissible, l’idée de projet proposée doit être fortement axée sur les sciences humaines – p. ex. un projet examinant l’impact socio-économique de technologies spécifiques serait jugé admissible.

Candidates et candidats

Les candidates ou candidats doivent effectuer de la recherche dans une discipline des sciences humaines et être affiliés à un établissement d’enseignement postsecondaire canadien admissible. Les chercheures ou chercheurs qui sont affiliés à un établissement d’enseignement postsecondaire canadien, mais dont l’affiliation principale est à l’étranger ne peuvent pas avoir le statut de candidate ou candidat.

Les candidates ou candidats ayant reçu une subvention du CRSH qui n’ont pas remis leur rapport de fin de subvention à la date limite indiquée dans l’avis d’attribution ne peuvent pas soumettre une nouvelle demande de subvention au CRSH avant de l’avoir remis.

Les chercheures et chercheurs au niveau postdoctoral peuvent faire une demande à titre de candidates ou candidats si elles ou ils sont officiellement affiliés à un établissement admissible au moment de présenter la demande et si elles ou ils conservent cette affiliation durant toute la période de subvention.

Établissements

Seuls les établissements d’enseignement postsecondaire canadiens admissibles peuvent administrer les subventions. Ceux qui prévoient en administrer dans le cadre de la présente occasion de financement doivent être admissibles à le faire ou le devenir. Veuillez consulter la liste des établissements admissibles au financement du CRSH.

Les organismes autochtones sans but lucratif qui détiennent le statut d’établissement admissible ou qui font l’objet d’une évaluation pour l’obtenir dans le but d’administrer plusieurs subventions sur une période de cinq ans peuvent présenter une demande. Le statut d’établissement admissible doit être obtenu avant le versement des fonds.

Les établissements qui ont des questions concernant l’admissibilité ou qui désirent entamer le processus pour la demander doivent écrire à admissibilité.établissements@sshrc-crsh.gc.ca.

Cocandidates et cocandidats

Toute personne (y compris une chercheure ou un chercheur au niveau postdoctoral) est admissible à agir à titre de cocandidate ou cocandidat à condition d’être officiellement affiliée à l’un des types d’organismes suivants :

  • au Canada : établissements d’enseignement postsecondaire, organismes sans but lucratif, fondations philanthropiques, groupes de réflexion, administrations municipales et gouvernements provinciaux ou territoriaux
  • à l’étranger : établissements d’enseignement postsecondaire

Collaboratrices et collaborateurs

Toute personne qui apporte une contribution importante au projet peut avoir le statut de collaboratrice ou collaborateur. Ces personnes n’ont pas à être affiliées à un établissement d’enseignement postsecondaire canadien admissible.

Les personnes du secteur privé et du gouvernement fédéral ne peuvent participer aux travaux financés qu’à titre de collaboratrices ou collaborateurs.

Suivi

Le CRSH s’attend à ce que les titulaires de subvention fassent rapport sur l’utilisation des fonds attribués, les activités menées au cours de la période visée par la subvention et les résultats obtenus. Les candidates et candidats retenus seront informés des exigences relatives à la production de rapports au moment où elles et ils recevront leur avis d’attribution.

Présentation des demandes

Étape 1 : atelier virtuel

Les candidates et candidats doivent remplir le formulaire de demande en suivant les instructions qui l’accompagnent. Les demandes doivent être soumises électroniquement par une personne responsable des subventions de recherche autorisée de l’établissement de la candidate ou du candidat (ou une personne occupant un poste équivalent) ou par une personne représentant l’organisme sans but lucratif qui a le pouvoir de signer des documents financiers et qui ne participe pas au projet.

Les candidates et candidats qui ont besoin d’aide pour préparer leur demande doivent communiquer avec le CRSH bien avant la date limite fixée pour la présentation des demandes.

Les demandes doivent comprendre :

  • un profil d’admissibilité de la candidate ou du candidat dûment rempli;
  • une lettre d’intérêt d’au plus 2 000 mots expliquant comment les intérêts de recherche de la candidate ou du candidat, son expérience universitaire et professionnelle, ses collaborations passées et ses activités de mobilisation des connaissances lui permettront de contribuer au Carrefour des idées;
  • un curriculum vitæ d’au plus 10 pages présentant clairement les expériences et les résultats qui démontrent l’innovation, l’interdisciplinarité, la capacité à collaborer et (ou) l’intérêt de la candidate ou du candidat pour le thème de l’atelier. Il est recommandé de prendre connaissance des critères d’évaluation et de notation des demandes de participation à l’atelier au moment de préparer le curriculum vitæ.

Tous les éléments de la demande doivent être reçus au plus tard le 16 juillet 2021, à 20 h (heure de l’Est).

Étape 2 : occasion de financement

Les équipes invitées à demander un financement auront accès à un formulaire de demande et à des instructions détaillées en novembre 2021. Dans le cadre du processus de demande, elles devront soumettre des propositions de projet plus détaillées, y compris un budget. La date limite de présentation des demandes de financement est fixée au 20 janvier 2022, à 20 h (heure de l’Est).

Évaluation et sélection

Étape 1A : atelier virtuel

Les chercheures et chercheurs s’inscriront à l’atelier à titre individuel et seront sélectionnés à la suite de l’évaluation de leurs qualités personnelles et professionnelles telles que présentées dans leur demande. Aucune proposition de projet n’est requise.

Les demandes seront évaluées par un comité d’évaluation du mérite conformément au Guide des membres de comité de sélection du CRSH.

L’atelier peut recevoir un maximum de 30 participantes ou participants. Le comité d’évaluation du mérite sélectionnera les demandes méritoires en fonction des critères énoncés ci-dessous. S’il retient plus de 30 demandes, la sélection finale des participantes et participants sera faite par le biais d’un examen administratif afin d’assurer une variété de disciplines, de régions, d’établissements et de personnes appartenant aux groupes désignés à l’atelier.

Les candidates et candidats sont encouragés à remplir la déclaration volontaire s’ils s’identifient comme appartenant à un ou plusieurs groupes désignés.

Critères d’évaluation et notation

Les demandes sont évaluées en fonction des critères et du tableau de notation ci-dessous.

  1. Recherche et interdisciplinarité (20 p. 100)
    • Pertinence de l’expertise de recherche par rapport au thème de l’atelier
    • Preuve de travaux de recherche interdisciplinaire et (ou) d’autres activités multidisciplinaires ou interdisciplinaires
  2. Collaboration et partenariat (20 p. 100)
    • Expérience de travail au sein d’une équipe de recherche et (ou) expérience de la co-conception, de la co-création et de la co-production de recherches et d’activités liées à la recherche
    • Expérience de travail en partenariat et en collaboration dans le cadre d’autres activités professionnelles impliquant des parties prenantes universitaires et (ou) intersectorielles
  3. Mobilisation des connaissances et communication (20 p. 100)
    • Expérience confirmée de la communication avec des non-spécialistes
    • Preuves d’activités de mobilisation des connaissances (p. ex. films, performances, rapports commandés, synthèses de connaissances, expérience dans la collaboration ou l’interaction avec des parties prenantes, contributions au débat public et aux médias)
  4. Innovation et créativité (20 p. 100)
    • Preuves de travaux de recherche très originaux et avant-gardistes
    • Preuve de la créativité en recherche et dans d’autres activités universitaires
  5. Potentiel général à contribuer à l’atelier (20 p. 100)
    • Intérêt manifeste pour le thème Le Canada et l’économie circulaire
    • Intérêt manifeste pour le processus de co-création de travaux de recherche novateurs et interdisciplinaires
    • Explication de la manière dont l’atelier du Carrefour des idées contribuera aux objectifs de recherche et sera bénéfique au développement professionnel
    • Capacité générale à contribuer aux objectifs fixés pour l’atelier

Les membres du comité de sélection attribuent une note pour chacun des cinq critères d’évaluation en fonction du tableau de notation suivant. Cette note est ensuite pondérée pour le calcul de la note finale.

Résultat Descripteur
De 5 à 6 De très bon à excellent
De 4 à 4,9 De bon à très bon
De 3 à 3,9 De satisfaisant à bon
Moins de 3 Insatisfaisant

Communication des résultats

Le CRSH informera par écrit les candidates et les candidats des résultats du concours d’ici le début du mois de septembre.

Étape 1B : présentations à l’atelier

Le dernier jour de l’atelier, les équipes présenteront leurs idées de projet au comité d’évaluation du mérite en remplissant un court formulaire de proposition de projet et en faisant une présentation de 20 minutes suivie d’une séance de questions‑réponses. Les équipes devront démontrer comment leurs idées de projet répondent aux objectifs du Carrefour des idées, à savoir encourager une recherche novatrice et interdisciplinaire, fortement axée sur les sciences humaines, qui aborde le thème Le Canada et l’économie circulaire et qui a le potentiel de contribuer à la société en éclairant les politiques, les programmes ou les pratiques. Les équipes identifieront leur chercheure principale ou chercheur principal à ce moment-là (personne qui doit effectuer de la recherche en sciences humaines) et fourniront au comité de courtes biographies de leurs membres.

Critères d’évaluation

Les idées de projet et les équipes seront évaluées par le comité d’évaluation du mérite selon le principe du succès ou de l’échec en fonction des critères de sélection suivants. Les personnes prenant part à l’atelier recevront de plus amples renseignements sur le processus et les critères d’évaluation au début de l’atelier afin de les aider à élaborer leur présentation.

  1. Innovation

    Le projet proposé répond-il à l’objectif de l’occasion de financement qui consiste à favoriser une recherche novatrice?

    • L’équipe adopte-t-elle une approche créative et novatrice pour relever le défi?
    • Le projet proposé se distingue-t-il des recherches existantes?
  2. Interdisciplinarité

    Le projet proposé répond-il à l’objectif de l’occasion de financement qui consiste à favoriser la recherche interdisciplinaire en mettant fortement l’accent sur les sciences humaines?

    • L’équipe réunit-elle des chercheures et chercheurs de différentes disciplines qui ne travaillent généralement pas ensemble?
    • Le projet intègre-t-il des méthodologies et des concepts de différentes disciplines des sciences humaines et, le cas échéant, d’autres domaines de recherche?
  3. Pertinence pour la société

    Le projet proposé répond-il aux objectifs énoncés dans la description de l’occasion de financement qui consistent à encourager une recherche pertinente sous l’angle des enjeux sociétaux, laquelle porte sur le défi mondial intitulé La vie en fonction de la capacité limite de la Terre et s’intéresse à l’économie circulaire en particulier?

    • Le projet proposé présente-t-il des possibilités de co-création et de collaborations intersectorielles?
    • Le projet proposé a-t-il le potentiel d’avoir de l’influence et de l’impact sur les politiques et les pratiques dans les secteurs public, privé et à sans but lucratif?
    • L’équipe tient-elle compte des identités croisées (race, ethnicité, sexe, âge, etc.) lorsqu’elle détaille l’impact sociétal potentiel du projet?
  4. Faisabilité

    Dans quelle mesure le projet proposé est-il réalisable?

    • Dans quelle mesure les méthodes et les approches théoriques sont-elles appropriées?
    • Le projet a-t-il des objectifs clairement définis?
    • L’équipe a-t-elle identifié certains risques préliminaires et proposé des stratégies d’atténuation appropriées?
  5. Capacité

    L’équipe a-t-elle les connaissances et la capacité nécessaires pour développer avec succès l’idée du projet?

    • L’équipe a-t-elle les qualifications requises pour mener à bien le projet proposé?
    • Dans quelle mesure les membres de l’équipe apportent-ils une contribution à la proposition de projet? Dans quelle mesure leurs perspectives, leurs compétences et leurs connaissances sont-elles complémentaires?

Communication des résultats

Au cours du mois suivant l’atelier, les équipes dont les présentations auront été jugées conformes aux critères d’évaluation seront invitées à soumettre une demande détaillée dans le but d’obtenir des fonds pour développer davantage leurs partenariats et faire avancer l’idée de leur projet. À cette étape, les équipes devront fournir des propositions de projet plus détaillées, y compris un budget et un plan de mise en œuvre.

Étape 2 : occasion de financement

Critères d’évaluation et notation

Les demandes de financement sont examinées par un comité d’évaluation du mérite composé de pairs‑mentors et d’un petit nombre d’experts en la matière qui n’ont pas participé à l’atelier. Les demandes de financement sont évaluées en fonction des critères ci-dessous.

  1. Défi – objectif et importance de la recherche (50 p. 100)
    • Contribution prévue à la réalisation des objectifs énoncés dans le cadre de l’occasion de financement pour ce qui est de la recherche novatrice et interdisciplinaire sur l’économie circulaire, laquelle répond au défi mondial intitulé La vie en fonction de la capacité limite de la Terre et est pertinente pour la société
    • Possibilité d’exercer une influence et d’avoir un impact sur l’élaboration des politiques et sur les pratiques dans les secteurs public, privé et sans but lucratif
    • Qualité de la formation et du mentorat qui seront offerts aux étudiantes et étudiants, aux chercheures émergentes et chercheurs émergents et à d’autres personnes hautement qualifiées ainsi que des occasions qu’elles et ils auront de contribuer à l’activité de recherche
    • Détermination des indicateurs de progrès
  2. Faisabilité – plan visant l’atteinte de l’excellence (25 p. 100)
    • Pertinence des méthodologies et de l’approche théorique
    • Probabilité d’atteindre les objectifs de la recherche au cours de la période prévue
    • Bien-fondé du budget demandé et justification des coûts proposés
    • Qualité et pertinence des plans d’échange et de collaboration avec des parties prenantes au sein et à l’extérieur de la communauté de recherche, s’il y a lieu
  3. Capacité – potentiel de réussite (25 p. 100)
    • Qualifications de l’équipe pour mener à bien le projet proposé (telles que l’expertise dans le domaine, la recherche interdisciplinaire et l’élaboration de politiques)
    • Qualité, quantité et importance de l’expérience antérieure, des réalisations artistiques ou des publications de la directrice ou du directeur de projet ainsi que des cocandidates et cocandidats en fonction du rôle joué dans le partenariat et du stade d’évolution de leur carrière
    • Preuves d’expérience en matière de collaboration ou d’autres interactions avec des parties prenantes, de contributions à des débats publics et aux médias et de répercussions sur les politiques et les pratiques

Les membres du comité de sélection attribuent une note pour chacun des trois critères d’évaluation en fonction du tableau de notation suivant. Cette note est ensuite pondérée pour le calcul de la note finale.

Résultat Descripteur
De 5 à 6 De très bon à excellent
De 4 à 4,9 De bon à très bon
De 3 à 3,9 De satisfaisant à bon
Moins de 3 Insatisfaisant

Communication des résultats

Le CRSH informera par écrit les candidates et les candidats des résultats du concours d’ici le début du mois de mars.

Règlements, politiques et renseignements supplémentaires

Le CRSH se réserve le droit de décider si une demande est admissible ou non en fonction de l’information qu’elle contient. Il se réserve également le droit d’interpréter les règlements et les politiques régissant ses occasions de financement.

Les candidates et candidats et les titulaires de subvention/bourse doivent satisfaire aux exigences des règlements régissant les demandes de subvention et du Guide d’administration financière des trois organismes.

Les titulaires de subvention doivent aussi respecter la Politique des trois organismes sur le libre accès aux publications. Pour en savoir plus, veuillez consulter la vue d’ensemble du libre accès. Le CRSH invite également les chercheures et chercheurs à gérer les données résultant de leur recherche en conformité avec les normes et les pratiques exemplaires du milieu de la recherche.

Lignes directrices et autres documents pertinents

Les candidates et candidats à une subvention du CRSH doivent consulter les lignes directrices et les documents suivants pour préparer leur demande :

Avis de confidentialité

Le CRSH est tenu de respecter la Loi sur la protection des renseignements personnels. Tous les renseignements qu’il recueille sont assujettis à cette loi et régis par elle. Ainsi, le CRSH s’engage à protéger les renseignements personnels dont il a la gestion. Il recueille les renseignements personnels fournis par les candidats en vertu de la Loi sur le Conseil de recherches en sciences humaines et les conserve dans sa banque de renseignements personnels PPU 055, tel que cela est décrit dans Info Source. Les renseignements recueillis sont utilisés conformément à la Loi sur l’accès à l’information et à la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Seuls les renseignements nécessaires à la prestation, à l’administration et à la promotion du concours du Carrefour des idées ainsi qu’à l’attribution de ses subventions sont recueillis. Cela peut inclure le partage de renseignements fournis dans les demandes avec d’autres ministères et organismes du gouvernement du Canada et avec d’autres organismes qui appuient la recherche et les activités connexes suscitées par le Carrefour des idées et qui ont conclu des ententes avec le CRSH. Le CRSH communique avec les candidats pour obtenir leur consentement avant d’utiliser ou de divulguer des renseignements personnels d’une manière qui n’est ni précisée ci-dessus, ni précisée dans Info Source. Pour obtenir des renseignements plus précis sur les organismes ou les établissements participant au concours de subventions de synthèse des connaissances, veuillez communiquer avec le personnel du CRSH chargé de cette occasion de financement.

Pour en savoir plus sur l’utilisation et la divulgation des renseignements recueillis par le CRSH, veuillez consulter la page Web Collecte, utilisation et communication de renseignements personnels.

En plus de protéger vos renseignements personnels, la Loi sur la protection des renseignements personnels vous confère le droit de réclamer l’accès à vos renseignements personnels et d’y demander des corrections. Pour mieux connaître vos droits ou les pratiques du CRSH en matière de protection de la vie privée, veuillez communiquer avec la gestionnaire de l’accès à l’information et de la protection des renseignements personnels du CRSH (613‑992‑1058 ou ATIP-AIPRP@sshrc-crsh.gc.ca). Vous avez également le droit de déposer une plainte auprès du Commissariat à la protection de la vie privée du Canada si vous pensez que vos renseignements personnels ont été traités de façon inappropriée.

Coordonnées

Pour en savoir plus :

Courriel : KSG-SSC@sshrc-crsh.gc.ca

Date de modification :