Mises à jour relatives à la COVID-19

Évaluation du mérite

Les subventions et les bourses du CRSH sont attribuées par l'intermédiaire d'un processus d'évaluations indépendantes du mérite par des expertes et experts, qui vise à assurer l’impartialité et le respect des normes d’excellence les plus élevées. Le processus d'évaluation du mérite est un moyen transparent, complet et efficace d’accorder des fonds publics à la recherche.

En tant que signataire de la Déclaration de San Francisco sur l'évaluation de la recherche (DORA) – une initiative mondiale visant à appuyer l'élaboration et la promotion de pratiques exemplaires en matière d'évaluation de la recherche scientifique –, le CRSH s'est joint aux leaders de la recherche du monde entier pour travailler à renforcer l'excellence de la recherche en assurant des processus d'évaluation du mérite solides, équitables et efficaces.

Le CRSH s’engage à offrir diverses possibilités d’évaluation qui sont adaptées à chacune de ses occasions de financement.

Les membres des comités de sélection utilisent les documents de référence suivants :

Les membres des comités de sélection doivent suivre un module de formation en ligne, qui a pour but de les aider à éviter les préjugés inconscients lorsqu’elles et ils évaluent le mérite d’une demande. Ce court module permet de comprendre ce que sont les préjugés inconscients et la manière dont ils influencent l’évaluation du mérite, et il suggère des façons d’en atténuer les effets.

Les membres des comités de sélection sont visés par la Politique des trois organismes sur les dispositions relatives aux services juridiques et à l'indemnisation pour les bénévoles siégeant à un organe consultatif externe et par la Politique conjointe sur la compensation financière pour l’évaluation par les pairs ou l’évaluation du mérite.

Dans le cadre de l’engagement du CRSH à l’égard de l’amélioration continue, nous analysons les données de nos processus de sélection dans un rapport annuel sur les concours.


Principes

Principes d’évaluation du mérite du CRSH

Le travail des comités de sélection repose sur les idéaux de collégialité et de respect mutuel favorisant l’expression de la diversité des points de vue de tous les secteurs de la société.

Transparence
Publier les critères d’évaluation des propositions et les précisions liées au processus d’évaluation par les pairs ainsi que définir la manière dont le processus d’évaluation fonctionne et est géré avant que les candidates et candidats ne présentent une proposition.
Diligence requise et pertinence
Utiliser un processus d’évaluation du mérite qui correspond au genre de recherche proposé et qui est proportionnel à l’investissement et à la complexité du travail.
Gestion des conflits d’intérêts
Demander à toutes les personnes participantes d’indiquer leurs intérêts lorsqu’elles mènent des activités d’évaluation afin que l’on puisse déceler et traiter tout conflit d’intérêts.
Confidentialité
Traiter les propositions de façon confidentielle et demander aux personnes qui fournissent des avis d’en faire autant.
Évaluation d’experts
Avoir recours à des expertes et experts pour évaluer chaque proposition en fonction de son mérite propre en se fondant sur les critères établis.
Séparation des tâches
Séparer l’évaluation du mérite des propositions en fonction des critères d’évaluation de la prise des décisions de financement. En outre, les personnes qui agissent à titre d’évaluatrices et évaluateurs n’assument pas la responsabilité d’autoriser ces décisions, car cela relève du CRSH.
Absence d’évaluation parallèle
Éviter d’évaluer plusieurs fois le mérite d’une proposition.

Comités de sélection

Chaque année, des comités de sélection bénévoles composés de chercheures et chercheurs et d'expertes et experts du Canada et de l’étranger évaluent des milliers de propositions de recherche et, en se fondant sur l'excellence universitaire ainsi que sur d'autres critères de sélection, font des recommandations sur les projets à subventionner. En outre, environ 5 000 autres expertes et experts du Canada et de l’étranger fournissent des évaluations écrites des propositions afin d'aider à la sélection.


Processus d’évaluation de grande qualité

Le CRSH est fier de son processus d’évaluation par les pairs, qui « correspond, dans l’ensemble, aux pratiques exemplaires et aux normes internationales les plus élevées ». Lire le rapport sur la qualité des pratiques d’évaluation par les pairs du CRSH (document PDF, 1,62 Mo)


Rôles des évaluatrices et évaluateurs

Rôles des évaluateurs

Les évaluatrices et évaluateurs donnent de leur temps pour aider le CRSH dans le cadre de ses processus d’évaluation du mérite. Elles et ils sont recrutés en fonction de leur expérience et de leur expertise personnelles et ne représentent aucun établissement en particulier. Le CRSH cherche à garantir une multitude de points de vue, de sorte que les évaluatrices et évaluateurs proviennent du Canada ou de l’étranger, d’établissements d’enseignement postsecondaire ou encore d’organismes des secteurs public, privé et sans but lucratif.

Chacune de ces personnes peut être appelée à participer aux processus d’évaluation du mérite en jouant un ou plusieurs des rôles suivants :

  • à titre d’évaluatrices ou d’évaluateur externe, fournir de l’expertise, en général par écrit, au sujet d’une proposition en particulier, en se fondant sur les critères d’évaluation de l’occasion de financement. L’évaluatrice ou évaluateur externe contribue au processus d’évaluation d’ensemble de la proposition;
  • à titre de membre de comité, évaluer le mérite de chaque demande présentée en se fondant sur les critères d’évaluation de l’occasion de financement et attribuer des notes à ces demandes en ayant recours à un système de notation préétabli par le CRSH. De plus, les membres de comité participent aux discussions du comité sur l’ensemble des demandes présentées au comité pour examen. Les membres de comité classent les demandes en fonction de leurs mérites relatifs et fournissent leurs recommandations en matière de financement au CRSH;
  • à titre de présidente ou président de comité, se charger de veiller à ce que le comité s’acquitte de son travail de manière juste, exhaustive et intègre tout en garantissant le respect des politiques et des procédures du CRSH;
  • à titre d’observatrices ou d’observateur du comité, siéger pour valider le travail du comité et donner des conseils judicieux pour améliorer les processus.

Vous voulez devenir évaluatrice ou évaluateur?


Vous connaissez quelqu'un qui pourrait bien assumer ce rôle?


Participez

Participez!

Le CRSH est toujours à la recherche d’évaluatrices et évaluateurs qui représentent la diversité de la communauté de recherche en sciences humaines. Souhaitez-vous participer au processus d’évaluation du mérite? Voici les qualités que nous recherchons.


Expérience et qualités

Les évaluatrices et évaluateurs doivent avoir :

  • le sens de l’équité, une certaine ouverture d’esprit et un engagement envers la recherche en sciences humaines et le bien commun;
  • une ouverture au sujet des divers points de vue dans l’ensemble des domaines de connaissances, afin d’être en mesure d’évaluer les propositions de manière impartiale, sans démontrer de parti pris envers des écoles de pensée, des approches de recherche ou des méthodologies;
  • une compréhension de la valeur de l’échange de connaissances et de la collaboration ainsi qu’un engagement à mobiliser les connaissances émanant de la recherche;
  • de l’expérience pour ce qui est de faire s’épanouir le talent au moyen de l’enseignement, de la supervision ou d’autres formes de mentorat.
Elles et ils doivent avoir :
  • une compréhension approfondie de la langue officielle utilisée dans la demande afin d’être en mesure de fournir une évaluation experte par écrit.
Les membres de comité doivent avoir :
  • dans la plupart des cas, la capacité de comprendre, à l’oral et à l’écrit, les deux langues officielles du Canada, car les demandes peuvent être soumises dans l’une ou l’autre de ces langues (dans certains cas, le CRSH peut inviter des expertes ou experts qui ne sont pas bilingues à participer à des comités, à condition que cela n’empêche pas l’ensemble du comité d’évaluer équitablement les demandes dans les deux langues officielles);
  • la capacité démontrée de travailler en équipe;
  • de l’expérience de la participation à des processus d’évaluation du mérite constitue un atout, mais il n’est pas nécessaire d’en posséder.
Les présidentes et présidents de comité doivent avoir :
  • la capacité de diriger des discussions dans les deux langues officielles du Canada;
  • la capacité démontrée de travailler en équipe;
  • de l’expérience préalable de la participation à des processus d’évaluation du mérite à titre de membre d’un comité est souhaitable.

Expertise en recherche et expertise connexe

Les évaluatrices et évaluateurs doivent avoir :

  • de l’expertise dans un domaine de recherche en sciences humaines, soit d’un point de vue disciplinaire, ou encore d’un point de vue multidisciplinaire, interdisciplinaire ou intersectoriel. Il est possible de faire la démonstration de cette expertise grâce à un ou plusieurs des facteurs suivants :
    • détenir un diplôme (ou l’équivalent), dans la discipline ou le domaine de recherche, qui permettrait d’enseigner dans une université;
    • occuper un poste de recherche ou d’enseignement dans un établissement d’enseignement postsecondaire ou de recherche postsecondaires, ou encore un poste à prédominance de recherche au sein d’un organisme public, privé, gouvernemental ou sans but lucratif;
    • être reconnu à titre de leader dans le domaine.
  • un dossier d’excellence en recherche. Il est possible d’en faire la démonstration grâce à un ou plusieurs des facteurs suivants :
    • expérience de la réalisation ou de la gestion de travaux de recherche;
    • expérience d’activités liées à la recherche (par ex. mobilisation des connaissances, formation en recherche);
    • contribution à la recherche en sciences humaines démontrée ou prometteuse, ce qui comprend des contributions évaluées par les pairs ou non à des publications de tous genres : libre accès, revues, monographies, rapports commandés, tribunes en ligne telles que des blogues et autres;
    • contribution à des politiques publiques, des produits ou des services en fonction de la recherche en sciences humaines et des données probantes qui est émanent.

Les évaluatrices et évaluateurs externes doivent avoir :
  • une expertise reconnue qui est étroitement liée à la proposition évaluée.

Vous voulez devenir évaluatrice ou évaluateur?


Vous connaissez quelqu'un qui pourrait bien assumer ce rôle?



Date de modification :