Mises à jour relativement à la COVID-19

COVID-19 : impact sur les programmes du CRSH, base de données d'experts et perspectives de la communauté.


Les organismes canadiens de financement de la recherche rehaussent la barre pour un milieu de recherche plus diversifié et plus inclusif

Nous voulons féliciter les chefs de file en recherche qui se sont engagés à changer la culture et le climat de la recherche afin de créer un effectif inclusif et diversifié. Nous aussi entendons combattre les préjugés qui empêchent des groupes sous-représentés dans les domaines scientifiques, y compris, mais sans s’y limiter, les femmes, les peuples autochtones, les membres de minorités visibles ou de groupes racialisés et les personnes handicapées, d’occuper la place qui leur revient dans le leadership scientifique.

Ces changements doivent émaner de nous, chefs de file, et nous acceptons ce défi.

Les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC), le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) s’engagent à appuyer une communauté de recherche diverse et inclusive et reconnaissent que l’équité, la diversité et l’inclusion (EDI) renforcent cette communauté ainsi que la qualité, la pertinence et l’impact de la recherche. Nous avons déjà apporté de nombreuses améliorations et pris bon nombre d’engagements visant à placer la barre plus haut en matière d’EDI.

Tout d’abord, les IRSC, le CRSNG et le CRSH (les organismes), sous la direction du Comité de la coordination de la recherche au Canada (CCRC), ont établi un plan d’action en faveur de l’EDI. Le plan décrit les travaux que nous entreprendrons ensemble afin d’améliorer l’accès équitable et inclusif au soutien à la recherche et à la participation au système de financement, y compris l’engagement de veiller à ce que nos comités d’évaluation par les pairs ainsi que nos comités consultatifs et de gouvernance soient représentatifs, inclusifs et diversifiés. Les organismes ont également rédigé une déclaration commune sur l’EDI qui présente leurs engagements; cette déclaration ainsi qu’une version destinée au public du plan d’action en faveur de l’EDI seront publiées dans les prochains mois.

En complément du plan d’action en faveur de l’EDI des chaires de recherche du Canada et de ses mécanismes visant à éliminer les obstacles d’ordre systémique existant dans le programme, un nouveau programme clé des trois organismes, Dimensions, lancé en mai, contribue à favoriser des changements culturels plus profonds au sein de l’écosystème de la recherche. Pour obtenir des résultats, il est fondamental de cerner et d’éliminer les obstacles d’ordre systémique, particulièrement ceux que rencontrent les membres des groupes sous-représentés ou défavorisés. Des établissements se sont engagés à respecter la charte du programme et à mettre en œuvre ses principes afin de favoriser une amélioration de l’excellence, de l’innovation et de la créativité en recherche dans le secteur de l’enseignement postsecondaire à l’échelle de toutes les disciplines grâce à une augmentation de l’équité, de la diversité et de l’inclusion.

Les IRSC ont établi un cadre d’analyse comparative entre les sexes plus (ACS+) afin de garantir l’intégration des considérations relatives à l’EDI à l’échelle des IRSC et du secteur de la recherche en santé. Dans ce cadre, le plan des IRSC concernant l’intégration de l’analyse comparative fondée sur le sexe et le genre dans la recherche s’interroge sur les personnes qui font l’objet des recherches, qui y participent et qui en fin de compte en bénéficient. Par exemple, les IRSC exigent que les demandeurs indiquent comment ils tiennent compte de l’analyse comparative fondée sur le sexe et le genre dans le cadre de la conception de leurs recherches et on demande aux évaluateurs d’établir s’il s’agit d’une force ou d’une faiblesse de la demande.

Le CRSNG exige que les chercheurs qui demandent du financement intègrent les considérations relatives à l’EDI et à l’analyse à leur recherche, à leurs plans de formation et à leurs environnements de recherche.

Le CRSH a adopté un Énoncé de principes en matière de recherche autochtone. Cet engagement atteste de l’importance que revêtent les perspectives des Autochtones et leurs systèmes de connaissances quand il s’agit de mieux connaître et de mieux comprendre la façon de penser et d’agir de l’être humain.

Toutes ces initiatives sont conçues pour éliminer les obstacles à la participation aux recherches financées par les organismes et au système de recherche ainsi que pour favoriser l’excellence en recherche.

Pour lutter contre les préjugés au sein du système de financement, le plan d’action des trois organismes sur l’EDI et la Stratégie des IRSC en matière d’équité contiennent un engagement à s’attaquer aux programmes, processus ou politiques pour lesquels il existe des preuves de partialité, comme le démontre la récente décision des IRSC de mettre fin au programme de subventions Fondation. À cet effet, les organismes veilleront, dans la mesure du possible, à ce qu’aucune subvention ou bourse octroyée par eux ne soit utilisée pour soutenir des activités ou comités ou y participer, qui ne tiennent pas compte de ces principes, y compris l’inclusion de groupes sous-représentés.

Nous reconnaissons que, même s’il s’agit d’étapes importantes, la direction des organismes a la possibilité de jouer un rôle actif pour ce qui est de façonner les pratiques d’EDI au Canada et à l’étranger et cela comprend la reconnaissance de la valeur et de l’importance de veiller à ce que tous les groupes sous-représentés dans les domaines scientifiques soient véritablement inclus dans les activités et les comités financés par les organismes.

À titre de signataires de la présente lettre, nous nous engageons personnellement à refuser de participer à des activités ou de siéger à des comités qui ne sont pas inclusifs et qui ne reflètent pas la diversité de la population canadienne.


Michael Strong, MD, FRCP, FCAHS, FAAN
Président
Instituts de recherche en santé du Canada

Digvir S. Jayas, PhD
Président par intérim
Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada

Ted Hewitt, PhD
Président
Conseil de recherches en sciences humaines du Canada




Date de modification :