Mises à jour relatives à la COVID-19

John Borrows reçoit l’un des prix Molson 2019 pour ses travaux sur le droit autochtone

De gauche à droit : Claudie Gosselin, John Borrows, titulaire et Steven Loft

Le 3 octobre dernier, John Borrows, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le droit autochtone de l’University of Victoria, en Colombie-Britannique, s’est vu décerner l’un des prix Molson 2019 pour son apport remarquable aux sciences sociales. Le prix a été remis à l’occasion du lancement du dernier ouvrage de M. Borrows, Law’s Indigenous Ethics, au Native Law Centre de l’University of Saskatchewan. Il y a lu des passages de son livre et a échangé avec les personnes présentes.

Considéré comme l’un des plus grands spécialistes du droit autochtone au Canada, M. Borrows remet en question la perception que l’on en a et suscite des occasions d’approfondir les liens symbiotiques entre le droit et l’environnement. Ses travaux viennent enrichir des connaissances qui ont été transmises de génération en génération et qu’il communique aux générations qui suivent par le dialogue amorcé avec la communauté, son enseignement et ses nombreux écrits.

À l’automne 2018, John Borrows et la professeure de droit Val Napoleon ont lancé le tout premier programme mixte de common law et droit autochtone au monde. La Faculté de droit de l’University of Victoria dispense ce programme de quatre ans, qui mène à un diplôme et associe l’étude approfondie des systèmes juridiques autochtones et de la common law du Canada.

« Le prix Molson fournit une occasion sans pareille de nouer des liens avec d’autres communautés, des aînés, des praticiens et des rédacteurs en ce qui concerne la résurgence et la revitalisation des lois des peuples autochtones. La compréhension du droit autochtone exige un effort collectif. Le prix Molson va m’aider à poursuivre le travail entrepris en ce sens. »

John Borrows, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le droit autochtone et professeur à l’University of Victoria

La directrice par intérim du Portefeuille de la formation en recherche du CRSH, Claudie Gosselin, et le directeur du programme Créer, connaître et partager : arts et cultures des Premières Nations, des Inuits et des Métis du Conseil des arts du Canada, Steven Loft, ont remis le prix à M. Borrows.

Les prix Molson, d’une valeur de 50 000 $ chacun, sont décernés chaque année à deux personnes qui se sont distinguées par des réalisations exceptionnelles, l’une dans les arts, l’autre en sciences sociales et sciences humaines, afin de les encourager à poursuivre leur contribution au patrimoine culturel et intellectuel du Canada. Le Conseil des arts du Canada administre les prix, de concert avec le Portefeuille de la formation en recherche du CRSH.

« Le CRSH a l’honneur de remettre ce prix Molson 2019 à M. Borrows pour souligner non seulement son apport à l’enrichissement et à la transmission des connaissances en droit autochtone, mais également sa collaboration avec le milieu juridique, qui se traduira certainement par une transformation de la pratique du droit au Canada. »

Claudie Gosselin, directrice par intérim du Portefeuille de la formation en recherche du CRSH

John Borrows, par ailleurs récipiendaire du prix Killam 2017 en sciences sociales, est Anishinaabe/Ojibway et fait partie de la Première Nation des Chippewas de Nawash, en Ontario.


Conseil des arts du Canada

Date de modification :