Mises à jour relatives à la COVID-19

Des chercheurs financés par le CRSH remportent des prix prestigieux

Des universitaires canadiens dont les recherches ont été financées par le CRSH viennent de se voir décerner des prix prestigieux pour leurs travaux qui sont sources de transformations.

Le CRSH tient à souligner, en premier lieu, le Prix du gouverneur général pour l’innovation remis à Marie-Odile Junker, professeure de linguistique à la Carleton University, pour ses travaux d’avant-garde sur l’utilisation des technologies de l’information pour la sauvegarde des langues autochtones menacées.

Le CRSH a attribué plusieurs subventions à Mme Junker et a financé notamment le site Algonquian Linguistic Atlas, une carte interactive en ligne qui permet de consigner, de faire renaître et d’enseigner des langues autochtones. Mme Junker a aussi collaboré avec Marguerite MacKenzie, professeure émérite de la Memorial University of Newfoundland et lauréate du prix Savoir du CRSH en 2013, à la conception du site Web multilingue Innu-aimun.ca, qui propose des ressources linguistiques pour la langue innue parlée au Québec et au Labrador.

Le CRSH félicite en outre les chercheurs suivants qu’il a déjà financés et qui ont obtenu des prix importants.

  • Charlotte Loppie, directrice du Centre for Indigenous Research and Community-Led Engagement de l’University of Victoria, a remporté le prix Feuille d’or des IRSC pour la transformation, qui lui a été remis pour son leadership exceptionnel en matière d’engagement des patients et pour les efforts constants qu’elle déploie pour faire participer les Autochtones à des projets de recherche qui ont une incidence sur leur vie.
  • John Borrows, titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur le droit autochtone, a reçu le prix Killam en sciences sociales. M. Borrows est un fervent défenseur de l’intégration des notions juridiques autochtones à la pratique du droit au Canada et a mené des recherches approfondies sur cette question. Il est Anishinaabe/Ojibway et membre de la Première Nation des Chippewas de Nawash, en Ontario.
  • Thomas Hurka de l’University of Toronto, a remporté le prix Killam en sciences humaines pour son apport important dans le domaine de la philosophie morale et politique. Une grande partie de ses recherches et de son enseignement porte sur les théories de l’éthique normative et posent la question : « Qu’est-ce qu’une bonne vie ?».

Par ailleurs, Eric Helleiner, de l’University of Waterloo, et Dominic McIver Lopes, de l’University of Brisith Columbia, ont tous deux reçu une bourse de recherche Killam qui les aidera à réaliser leur projet de recherche novateur, en économie politique et en esthétique, respectivement.

Pour en savoir plus, lisez l’article publié dans Affaires universitaires.