Mises à jour relatives à la COVID-19

Parler de la recherche avec conviction : le président du CRSH félicite les grandes gagnantes d’un concours national

Le président du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH), Ted Hewitt, a salué aujourd’hui le travail de cinq étudiantes talentueuses qui ont été jugées les meilleurs communicateurs de l’année dans le domaine de la recherche. Elles ont été choisies parmi les 25 finalistes d’un concours national organisé dans le but de trouver des moyens novateurs de communiquer l’impact de la recherche en sciences humaines.

Le concours annuel J’ai une histoire à raconter met les étudiants de niveau postsecondaire au défi de démontrer, en trois minutes ou 300 mots, l’impact positif qu’ont les recherches financées par le CRSH sur la vie des Canadiens. Les 25 finalistes de cette année ont abordé un vaste éventail de questions importantes, dont les données massives, les changements climatiques, les connaissances autochtones, la jeunesse, la sécurité alimentaire et l’immigration. Ils ont montré comment les nouvelles connaissances produites par la recherche en sciences humaines aident les Canadiens à comprendre et à améliorer le monde dans lequel ils vivent.

« Le concours J’ai une histoire à raconter permet au CRSH de souligner et de récompenser le travail de communicateurs qui en sont à leurs premières armes et, ce faisant, de mettre en valeur les retombées positives de la recherche en sciences humaines au Canada et ailleurs dans le monde, a déclaré M. Hewitt. Par leurs histoires originales et captivantes, ces étudiantes sont des représentantes exceptionnelles de la génération montante de communicateurs de la recherche au Canada, et je tiens à les féliciter. »


De gauche à droite : Allison Gray, Nadia Naffi, Ted Hewitt, Tammara Soma, Ayesha Mian Akram, Mimi Masson, et Dominique Bérubé


Les cinq grandes gagnantes du concours J’ai une histoire à raconter de 2017 sont :


La dernière étape du concours a eu lieu devant public, au cours du Congrès des sciences humaines 2017 qu’accueillait la Ryerson University, à Toronto.

Les juges étaient Sylvie Dostaler, gestionnaire, Affaires publiques et activités de rayonnement, au CRSH, Shari Graydon, auteure, journaliste et fondatrice d’Informed Opinions, Paul Kennedy, animateur de l’émission Ideas à la radio de la CBC, Guy Laforest, président de la Fédération des sciences humaines, et Pierre Normand, vice-président, Relations extérieures et communications, à la Fondation canadienne pour l’innovation.

On trouvera ci-dessous le nom des 25 finalistes du concours de cette année ainsi qu’un lien menant à une courte notice biographique. Il est possible de visionner les vidéos des finalistes sur la chaîne YouTube du CRSH.


Personne-ressource pour les médias

Julia Gualtieri
Conseillère, Relations avec les médias
Conseil de recherches en sciences humaines
613-944-4347
julia.gualtieri@sshrc-crsh.gc.ca

Suivez-nous sur Facebook et Twitter (#RécitCRSH)

Les 25 finalistes du concours J’ai une histoire à raconter de 2017


Natalie Baird

Université du Manitoba

Elise Boulanger

Vancouver Island University

John Bryans

Université Concordia

Amanda Chalupa

Université McGill

Cheryl Chan

University of Waterloo

AnneMarie Dorland

University of Calgary

Denise DuBois

University of Toronto

Audrey Dutilly

Université Laval

Laura Fallon

Memorial University of Newfoundland

Joseph Gagné

Université Laval

Andrea Gauthier

University of Toronto

Jenna Gilchrist

University of Toronto

Allison Gray

University of Windsor

Abhilash Kantamneni

University of Guelph

Myriam Lapointe-Gagnon

Université du Québec à Trois-Rivières

Mimi Masson

University of Toronto

Kathrina Mazurik

University of Saskatchewan

Meagan McCardle

Memorial University of Newfoundland

Ayesha Mian Akram

University of Windsor

Nadia Naffi

Université Concordia

Amy Peirone

University of Windsor

Ali Sharifkhani

University of Toronto

Tammara Soma

University of Toronto

Courtney Szto

Simon Fraser University

Megan Wilson

University of Guelph