Mises à jour relatives à la COVID-19

Momentum : plan stratégique 2020-2022 du CRSH

L’honorable Navdeep Bains, C.P., député
Ministre de l’Innovation, des Sciences et de l’Industrie

© Sa Majesté la reine du chef du Canada,
représentée par le ministre de l’Industrie, 2020

No de cat. CR22-42/2020F-PDF
ISBN 978-0-660-36179-6

Sur cette page

Message du président

En ce début de décennie, le rythme des changements mondiaux continue de s’accélérer. Pour prospérer dans ce monde en évolution, il faut développer une pensée novatrice et trouver de nouvelles façons de mobiliser les connaissances et les idées. À cet égard, les sciences sociales et humaines n’ont jamais été aussi importantes, car elles permettent de répondre à de nouveaux défis et de tirer pleinement parti d’occasions nouvelles. En bout de ligne, ce sont les disciplines des sciences sociales et humaines qui fourniront les outils et les connaissances nécessaires pour assurer le bien-être de la population canadienne et des sociétés du monde entier.

L’apport des sciences sociales et humaines est encore plus important pour contrer le racisme et la discrimination ainsi que pour traiter des bouleversements sociaux majeurs comme ceux causés par la pandémie de COVID‑19. De tels événements ont un impact considérable sur l’économie, les politiques nationales et mondiales, les collaborations internationales, les interactions sociales, l’utilisation des technologies et la vie quotidienne. La recherche en sciences sociales et en sciences humaines est au cœur des efforts visant à comprendre et documenter ces nouveaux phénomènes. Elle offre des perspectives historiques et éthiques, et permet de considérer de nouvelles solutions novatrices, non seulement pendant la crise, mais aussi à un moment où le Canada s’efforce de trouver sa place dans l’ordre mondial qui émergera de cette pandémie.

En tant que gestionnaire de fonds publics et garant de la confiance du public, le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) doit utiliser de façon judicieuse et efficace les ressources à sa disposition et est tenu de rendre compte au peuple canadien. Le CRSH est reconnaissant envers le gouvernement fédéral pour ses investissements sans précédent dans les derniers budgets, notamment en ce qui concerne la somme de 215 millions de dollars sur cinq ans consacrée à la recherche en sciences sociales et humaines et le montant de 55 millions de dollars pour les années suivantes visant à soutenir l’excellence de la recherche. Le CRSH joue également un rôle de leadership élargi dans la prestation de programmes de recherche interdisciplinaire au nom des trois organismes fédéraux de financement de la recherche.

Au cours des deux prochaines années, le CRSH s’efforcera d’exploiter ses forces au profit de l’ensemble de la population canadienne : une recherche de calibre mondial, des chercheurs diversifiés et talentueux, de solides partenariats dans divers secteurs et un engagement indéfectible envers l’innovation. Au cœur de la capacité du CRSH à atteindre les objectifs présentés dans le présent plan se trouve une ressource essentielle : un personnel dévoué. Je suis très fier de son ingéniosité, de son cran et de sa flexibilité en ces temps difficiles et complexes. Au nom de la haute gestion du CRSH, je me réjouis de travailler avec tous mes collègues afin de continuer à réaliser les ambitions du CRSH pour la création et le partage des connaissances et le développement de talent dans l’intérêt du public.

President Ted Hewitt

Ted Hewitt, Ph.D.
Président, CRSH

Introduction : garder le cap en période d’incertitude

Au cours des cinq dernières années, le CRSH a accru les retombées d’une recherche de calibre mondial en sciences sociales et humaines afin de relever les défis auxquels le Canada fait face à long terme et de proposer de nouvelles opportunités aux Canadiens et aux Canadiennes. La solidité du milieu de recherche apporte des bénéfices aux communautés, à l’économie, au tissu culturel et, de manière générale, à la qualité de vie au pays.

Le CRSH appuie l’excellence en recherche et les idées novatrices d’une communauté de recherche composée de 25 000 professeurs universitaires à temps plein, de plus de 65 000 étudiants des cycles supérieurs et chercheurs postdoctoraux et de milliers de professeurs collégiaux représentant environ 54 p. 100 des chercheurs postsecondaires du Canada. Grâce à ses subventions et à ses bourses d’études et de recherche, le CRSH aide les chercheurs canadiens à faire ce qu’ils font le mieux : former la prochaine génération de penseurs et d’acteurs talentueux et créatifs; approfondir les connaissances et améliorer la compréhension sur l’être humain, les cultures et les sociétés; travailler avec des partenaires de tous les secteurs afin de favoriser les innovations qui permettront de répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain.

Le CRSH supervise également la prestation de plusieurs programmes d’envergure qui appuient la recherche interdisciplinaire et renforcent l’ensemble du milieu de la recherche. Par l’intermédiaire du Secrétariat des programmes interorganismes à l’intention des établissements (SPIIE), il administre ces programmes au nom des trois organismes fédéraux de financement de la recherche, à savoir : le CRSH, les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) et le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG).

Nous traversons présentement une période d’incertitude en raison de la pandémie de COVID‑19 ainsi que d’une mobilisation sans précédent autour des questions de racisme et de justice sociale. Face à ces défis, le CRSH garde le cap. Son plan stratégique 2020-2022 lui permettra de poursuivre les initiatives et les priorités en cours tout en soutenant l’élan pris depuis les cinq dernières années et en procurant la souplesse et l’agilité nécessaires afin de garantir l’épanouissement du Canada pour aujourd’hui et pour demain.

Tirer parti des réalisations

La recherche en sciences sociales et humaines contribue au bien-être économique, culturel, social, technologique, environnemental et intellectuel de la population canadienne. Au cours des cinq dernières années, le CRSH a augmenté l’appui qu’il offre à ces disciplines tout en jouant un rôle plus important dans l’avancement de l’excellence en recherche au profit de l’ensemble de la communauté de recherche du Canada. Tout au long de cette période, le CRSH est resté fidèle à son engagement, lequel vise à encourager, à soutenir et à promouvoir la recherche et le talent de haut niveau au Canada.

« Les spécialistes des sciences sociales et les chercheurs repoussent les limites de la connaissance et aident à mieux comprendre le monde qui nous entoure. Pour être le meilleur et le plus innovant des pays, nous devons toujours tenir compte de cette dimension humaine. Pour ce faire, nous avons besoin d’adopter une pensée d’avant-garde quant à l’être humain, au comportement humain et à la culture au moment de prendre des décisions concernant les communautés, les entreprises et le gouvernement. En bref, la technologie et l’humanité doivent progresser dans la même mesure. » [traduction libre]

L’honorable Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, Prix Impact du CRSH, 2019

Voici certaines des nombreuses réalisations faites par le CRSH au cours des cinq dernières années :

Soutien accru à une recherche de calibre mondial en sciences sociales et humaines
Les investissements du CRSH dans la production et l’utilisation des connaissances n’ont cessé de croître. De 2014 à 2019, il a accordé plus de 2,4 milliards de dollars à la recherche et aux chercheurs en sciences sociales et humaines au Canada. Son financement total a augmenté de 43 p. 100 au cours de cette période, et la part totale des chercheurs financés est passée de 17 à 27 p. 100. Les programmes du CRSH favorisent la formation de personnes hautement qualifiées et le développement du talent, appuient une recherche de calibre mondial et améliorent la  compréhension collective des individus et des sociétés. Ils offrent également des occasions de créer des liens entre la recherche et les chercheurs et divers publics et ils contribuent de façon unique à la formulation de solutions durables visant la création de communautés productives et prospères.

Dépenses du CRSH dans le cadre de ses principales occasions de financement de 2014 à 2019

Dépenses du CRSH relativement à ses principales occasions de financement, entre 2014 et 2019
Description détaillée

Dépenses du CRSH dans le cadre de ses principales occasions de financement de 2014 à 2019

Ce graphique à barres superposées représente les tendances des dépenses du CRSH dans le cadre de ses principales occasions de financement, en dollars totaux, de 2014 à 2019.

L’axe des x représente chaque année de 2014 à 2019.

Chaque barre représente les dépenses pour l’année en question, par programme : Recherche axée sur la connaissance, Formation en recherche et perfectionnement des compétences, Partenariats de recherche et Fonds nouvelles frontières en recherche. Le total des dépenses dans ces domaines de programme pour l’année est indiqué au-dessus de chaque barre.

Montants et totaux des dépenses de chacune des années :

  • 2014 : 157,2 millions de dollars à la recherche axée sur la connaissance; 114,2 millions de dollars à la formation en recherche et perfectionnement des compétences; 74,5 millions de dollars aux partenariats de recherche, soit un total de 345,9 millions de dollars
  • 2015 : 157,4 millions de dollars à la recherche axée sur la connaissance; 116,6 millions de dollars à la formation en recherche et perfectionnement des compétences; 79,2 millions de dollars aux partenariats de recherche, soit un total de 353,3 millions de dollars
  • 2016 : 176,0 millions de dollars à la recherche axée sur la connaissance; 118,2 millions de dollars à la formation en recherche et perfectionnement des compétences; 86,1 millions de dollars aux partenariats de recherche, soit un total de 380,2 millions de dollars
  • 2017 : 186,0 millions de dollars à la recherche axée sur la connaissance; 118,7 millions de dollars à la formation en recherche et perfectionnement des compétences; 83,4 millions de dollars aux partenariats de recherche, soit un total de 388,2 millions de dollars
  • 2018 : 215,5 millions de dollars à la recherche axée sur la connaissance; 116,5 millions de dollars à la formation en recherche et perfectionnement des compétences; 89,3 millions de dollars aux partenariats de recherche; 19 millions de dollars au fonds Nouvelles frontières en recherche, soit un total de 440,3 millions de dollars
  • 2019 : 227,3 millions de dollars à la recherche axée sur la connaissance; 126,3 millions de dollars à la formation en recherche et perfectionnement des compétences; 88,9 millions de dollars aux partenariats de recherche; 53 millions de dollars au fonds Nouvelles frontières de la recherche, soit un total de 495,6 millions de dollars

Leadership dans la recherche interdisciplinaire et les programmes interorganismes
Le gouvernement du Canada s’est montré très confiant envers la capacité du CRSH à mettre en œuvre des programmes stratégiques clés à l’appui de la recherche au Canada, notamment le Programme des chaires de recherche du Canada et le Fonds de soutien à la recherche. Le CRSH a grandement augmenté le financement de la recherche interdisciplinaire depuis 2014, et il joue un rôle plus important dans la prestation des programmes interorganismes. En 2018, il a lancé le fonds Nouvelles frontières en recherche qui investira 275 millions de dollars au cours des cinq prochaines années afin d’appuyer la recherche internationale, interdisciplinaire et transformatrice.

Programmes de financement interdisciplinaires et (ou) interorganismes gérés par le CRSH (en millions de dollars)

Tri-agency/Interdisciplinary funding programs managed by SSHRC
Description détaillée

Programmes de financement interdisciplinaires et (ou) interorganismes gérés par le CRSH (en millions de dollars)

Ce graphique à barres représente les investissements totaux dans les programmes interdisciplinaires et (ou) interorganismes gérés par le CRSH, en millions de dollars, par année, de 2014 à 2019.

L’axe des x représente chaque année de 2014 à 2019.

L’axe des y représente les montants en millions de dollars, de zéro à 900 millions de dollars, par tranches de 100 millions de dollars.

La tendance générale indique une croissance lente des investissements dans les programmes de financement interdisciplinaires et (ou) interorganismes, de près de 600 millions de dollars en 2014 à environ 900 millions de dollars en 2019.

Remarque : les investissements totaux dans les programmes interdisciplinaires et interorganismes gérés par le CRSH (dont le Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada, le Programmes des chaires de recherche du Canada, le Programme des chaires d’excellence en recherche du Canada, le Programme des chaires de recherche 150, le Fonds de soutien à la recherche et le fonds Nouvelles frontières en recherche) ont augmenté de 44 p. 100 entre 2014 et 2019.

Promotion de l’équité, de la diversité et de l’inclusion
Le CRSH a continué de collaborer avec les IRSC et le CRSNG afin de faire progresser l’excellence en recherche en favorisant une participation vaste et équitable à la recherche au Canada. Bien qu’il reste encore du travail à faire, le CRSH a réalisé d’importants progrès pour corriger les inégalités dans des programmes comme le Programme des chaires de recherche du Canada et accroître la participation des membres des groupes désignés dans ses programmes et ses comités de sélection. La mise en place d’une analyse comparative basée sur les sexes et la diversité aide à évaluer comment divers groupes de personnes peuvent vivre l’impact de politiques, de programmes et d’initiatives. Elle permet aussi de faciliter l’accès équitable au financement et de créer une communauté de recherche plus inclusive.

Programme des chaires de recherche du Canada : pourcentage des mises en candidature de personnes ayant déclaré appartenir à l’un des quatre groupes désignés, de 2006 à 2019

Tri-agency/Interdisciplinary funding programs managed by SSHRC
Description détaillée

Programme des chaires de recherche du Canada : pourcentage des mises en candidature de personnes ayant déclaré appartenir à l’un des quatre groupes désignés, de 2006 à 2019

Ce graphique linéaire représente le pourcentage des mises en candidature, à des chaires de recherche du Canada, de personnes ayant déclaré appartenir à l’un des quatre groupes désignés soumises par des établissements, pour la période de collecte des données, soit de 2006 à 2019.

L’axe des x représente chaque année de 2006 à 2019.

L’axe des y représente le pourcentage, par tranches de 10 %, de zéro à 60.

La tendance générale indique une croissance lente de la représentation des quatre groupes désignés jusqu’au lancement du plan d’action en matière d’équité, de diversité et d’inclusion en 2017. Par la suite, le taux de mises en candidature a augmenté de manière importante dans les quatre groupes.

Par exemple, en avril 2019, les établissements ont nommé 51 % de femmes, 27 % de personnes de minorités visibles, 7 % de personnes handicapées et 5 % d’Autochtones.

Répartition annuelle par groupe désigné :

  • Femmes : s’établissant à 30 % en 2006 et glissant à son niveau le plus bas, soit 20 % en 2007, la ligne représente une tendance générale positive, avec des hausses et des baisses continues, jusqu’à une progression constante de 30 % en 2016 à plus de 50 % en 2019.
  • Personnes de minorités visibles : s’établissant à environ 4 % en 2006, la ligne représente une tendance générale positive, avec des hausses et des baisses tout au long de la période, jusqu’à ce qu’elle passe progressivement de moins de 20 % en 2017 à près de 30 % en 2019.
  • Autochtones : la ligne reste à zéro pendant la plupart des premières années du programme, passant à environ 3 % en 2012 et à environ 2 % en 2014. Une augmentation constante commence à partir d’environ 1 % en 2015, pour atteindre environ 6 % en 2019.
  • Personnes handicapées : la ligne reste à zéro pendant la plupart des premières années du programme, sauf en 2009 et 2010, qui affichent environ 2 % chacune. Une augmentation régulière commence en 2017, pour atteindre environ 8 % en 2019.

Soutien à la recherche autochtone et à la formation en recherche autochtone
Au moyen d’un engagement important auprès de partenaires autochtones, le CRSH a corédigé, au nom des organismes subventionnaires, une stratégie sur un modèle de recherche et de formation en recherche interdisciplinaires contribuant au processus de réconciliation. Cette stratégie définit quatre orientations pour renforcer la capacité des Premières nations, des Métis et des Inuits à mener leurs propres travaux de recherche et à conclure des partenariats avec le milieu de la recherche dans son ensemble : consolider les relations avec les peuples des Premières nations, des Inuits et des Métis; appuyer les priorités de recherche des peuples autochtones; accroître l’accessibilité au financement; promouvoir le leadership autochtone.

Organismes autochtones qui ont déclaré participer à des partenariats du CRSH

Description détaillée

Organismes autochtones qui ont déclaré participer à des partenariats du CRSH

Ce graphique à barres représente le nombre total d’organismes autochtones participant à des partenariats du CRSH chaque année, de 2010 à 2019.

L’axe des x représente le nombre total d’organismes autochtones participant à des partenariats du CRSH chaque année, de 2010 à 2019.

L’axe des y représente les montants de zéro à 100 par tranche de 10.

La tendance générale représente une fluctuation du nombre total d’organismes, avec une augmentation constante de 37 en 2017 à 87 en 2019, le nombre le plus élevé. Le nombre le plus bas est de 16, en 2016.

Nouveaux partenariats et nouvelles collaborations
En créant une gamme de nouveaux partenariats et de nouvelles possibilités pour les parties prenantes, le CRSH a clairement démontré la valeur des contributions de la recherche en sciences sociales et humaines, particulièrement dans le domaine de l’élaboration et de la planification des politiques. La croissance des collaborations et des partenariats, de même que l’augmentation de leur portée, crée des occasions uniques pour les chercheurs canadiens d’apprendre et de collaborer avec leurs pairs pour mener leurs travaux de recherche et en diffuser les résultats.

Plan pour les deux prochaines années

Au cours des deux prochaines années, le CRSH s’appuiera sur les succès susmentionnés et tentera de réaliser cinq objectifs principaux qui représentent les ambitions durables de son travail. Pour chaque objectif, il a établi un ensemble de stratégies visant à maintenir l’élan de ses programmes et de ses projets en cours, à réagir rapidement aux crises en évolution et à maximiser l’impact global de la recherche qu’il finance.

Pour ce plan stratégique, le CRSH s’appuie sur ses solides réalisations afin de continuer à financer la recherche, la formation et l’innovation de calibre mondial au Canada en cette période de bouleversements et de changements mondiaux. Le plan se fonde sur les efforts déployés pour créer une entreprise de recherche plus équitable, plus diversifiée et plus inclusive au Canada, et pour mettre en place un milieu de travail moderne au CRSH. Le plan est également le fruit de consultations auprès du personnel et de l’engagement de ce dernier. Il permettra de maximiser la valeur et les avantages offerts aux Canadiens au cours des deux prochaines années.

1. Renforcer le leadership mondial du Canada dans le domaine de la recherche en sciences sociales et humaines

À l’international, le Canada jouit d’une solide réputation  en ce qui concerne la réalisation d’une recherche de haut calibre axée sur la découverte. Comme le montre une récente étude du comité d’expertsNote de bas de page 1 du Conseil des académies canadiennes qui s’est penché sur la recherche et le développement au Canada, cela n’est pas moins vrai dans les disciplines appuyées dans le cadre du mandat du CRSH.

Repousser les limites de l’excellence en recherche a insufflé un souffle nouveau au leadership canadien. Il est essentiel d’instaurer une entreprise de recherche plus équitable, plus diversifiée et plus inclusive pour continuer à produire la recherche excellente, novatrice et percutante nécessaire afin d’approfondir les connaissances et relever les défis nationaux et mondiaux.

Il est important de noter que le CRSH contribue également à l’excellence en recherche par ses efforts continus visant à réduire les obstacles et les préjugés systémiques auxquels sont confrontés les femmes, les Autochtones, les personnes handicapées et les personnes de minorités visibles. L’une de ses priorités immédiates consiste à accroître la capacité des communautés des Premières nations, des Métis et des Inuits à mener leurs propres recherches et à établir des partenariats avec la communauté de recherche en général.

En réalisant un nombre croissant d’initiatives de recherche interdisciplinaire et internationale et en offrant des programmes de base en sciences sociales et humaines, le CRSH – et le Canada – demeurera à l’avant-garde de l’excellence en recherche. Le CRSH continuera donc à attribuer ses subventions et ses bourses d’études et de recherche en fonction de critères d’évaluation rigoureux et de processus d’évaluation du mérite qui s’harmonisent avec les meilleures pratiques internationales.

Pour atteindre cet objectif, le CRSH visera à :

2. Développer le talent en recherche au Canada

Pour produire une recherche d’impact, il faut développer, accroître et maintenir un bassin de chercheurs hautement qualifiés et de penseurs novateurs. Le Canada s’efforce d’être un leader mondial dans le développement du talent tout au long du cycle de vie de la carrière en recherche.

Le CRSH appuiera et formera des chercheurs à toutes les étapes de leur carrière. Il est engagé à élargir et à approfondir le bassin de chercheurs talentueux au Canada, en offrant l’accès à une population diversifiée. Son travail continu, lequel vise à faire progresser l’équité, la diversité et l’inclusion dans le milieu de la recherche et à éliminer les obstacles auxquels sont confrontés les étudiants autochtones – comme l’objectif précédent le met en évidence –, contribuera à accroître et à diversifier la base de compétences du Canada. En inspirant les étudiants et en formant des chercheurs en début de carrière, le CRSH donnera à la prochaine génération de chercheurs et de scientifiques canadiens les moyens de réussir dans le milieu universitaire et au-delà.

Pour atteindre cet objectif, le CRSH visera à :

3. Renforcer l’entreprise de recherche au Canada

Le CRSH entretient de solides relations de collaboration avec les établissements de recherche et d’autres organismes qui s’intéressent à l’avenir des systèmes d’enseignement supérieur et d’innovation du Canada : les leaders du milieu postsecondaire, les administrateurs de la recherche, les responsables de l’élaboration des politiques, les partenaires de l’industrie, les organismes sans but lucratif et les organismes communautaires. Ces relations l’aident à mettre en œuvre des politiques et des programmes efficaces.

Cultiver de nouveaux partenariats avec les organismes autochtones, le gouvernement, les organisations sans but lucratif et l’industrie contribuera à créer une communauté de recherche plus dynamique et inclusive. La diversité enrichit une communauté forte et résiliente, ce qui permettra de trouver une réponse coordonnée à la crise de la COVID‑19 et pendant la période de reprise post-pandémique. Les efforts visant à promouvoir une communauté diversifiée comprennent également la prise en compte des différences d’approches et de perspectives de recherche fondées sur la langue ainsi que le financement de la recherche menée dans des domaines comme ceux visant à trouver des réponses sociales et politiques aux inégalités.

Le CRSH est à l’avant-garde de la redéfinition des pratiques en matière de recherche scientifique et savante, y compris la promotion de la science ouverte et de l’intendance responsable des données de recherche. Une solide culture de libre accès et de l’intendance responsable des données de recherche renforcera l’entreprise de recherche, rehaussera l’excellence en recherche et profitera aux chercheurs canadiens qui travaillent dans le cadre de partenariats internationaux alors que les bailleurs de fonds du monde entier mettent en place des exigences plus strictes en matière de gestion des données.

Pour atteindre cet objectif, le CRSH visera à :

4. Apporter des solutions novatrices aux opportunités et aux défis mondiaux

La recherche en sciences sociales et humaines peut grandement contribuer aux débats nationaux, apporter des aperçus uniques et relever des défis mondiaux complexes, dont le changement climatique, la migration, le racisme envers les Noirs et les autres formes de racisme, la discrimination, l’inégalité et l’utilisation judicieuse des technologies émergentes. Par exemple, en examinant les politiques fédérales de réponse à la pandémie de COVID-19 sous l’optique des sciences sociales et humaines, il est possible de mieux comprendre leur impact potentiel sur les comportements et de renforcer les villes, les lieux de travail et les systèmes d’éducation.

Le CRSH établit des partenariats et partage les résultats de recherche avec les communautés, les entreprises et les gouvernements qui utilisent les nouvelles connaissances pour innover et améliorer la vie de tout un chacun. De plus, le programme Connexion appuie expressément les activités, les outils et les réseaux qui facilitent la circulation, l’échange et l’utilisation des connaissances issues de la recherche.

Pour atteindre cet objectif, le CRSH visera à :

5. Faire du CRSH un organisme agile et tourné vers l’avenir

L’atout le plus précieux du CRSH est son personnel. Pour le CRSH, le rôle de chef de file qu’il occupe dans le milieu de la recherche au Canada et le service qu’il offre à la communauté, sont inextricablement liés aux efforts extraordinaires de son personnel compétent et dévoué. Alors que la taille et la portée du CRSH continuent de croître, l’organisme s’engage à développer et à appuyer le talent dont il jouit à l’interne, tout en maintenant les valeurs de respect, de confiance, de diversité et d’inclusion en milieu de travail.

En même temps, le CRSH doit agir rapidement pour relever les défis organisationnels de la nouvelle décennie. Tout en continuant à s’adapter aux nouvelles méthodes de travail qui ont été accélérées par l’arrivée de la pandémie de COVID‑19, il doit intégrer le concept de durabilité à sa culture. Bâtir le lieu de travail de l’avenir requiert des connaissances, un dialogue, un sens partagé du devoir, une culture de collaboration et un personnel équipé des bonnes compétences et des outils les plus efficaces. En donnant au personnel les moyens de faire son travail au mieux, le CRSH peut continuer à trouver des solutions novatrices aux problèmes auxquels font face le Canada et sa population, aujourd’hui et demain.

Pour atteindre cet objectif, le CRSH visera à :

Mentions

Nous tenons à souligner la contribution des membres du conseil d'administration et du personnel du CRSH ainsi que celle des divers chercheurs et partenaires de la communauté à l'élaboration de Momentum 2020-2022. Nous apprécions votre contribution et votre passion en vue de bâtir un monde meilleur grâce à la recherche en sciences humaines.


En bref
Plan stratégique 2020-2022 du CRSH
  1. Renforcer le leadership mondial du Canada dans le domaine de la recherche en sciences sociales et humaines

  • Faire progresser l'équité, la diversité et l'inclusion
  • Renforcer la capacité de recherche autochtone
  • Favoriser les collaborations interdisciplinaires et internationales en recherche
  1. Développer le talent en recherche au Canada

  • Préparer les étudiants à réussir dans le monde de la recherche
  • Améliorer la formation des chercheurs en début de carrière et accroître les possibilités qui leur sont offertes
  • Développer les compétences en matière de communication et de mobilisation des connaissances
  1. Renforcer l'entreprise de recherche au Canada

  • Bâtir une communauté de recherche inclusive
  • Renforcer le milieu de la recherche dans les établissements d'enseignement postsecondaire
  • Promouvoir la science ouverte et l'intendance des données de recherche
  1. Apporter des solutions novatrices aux opportunités et aux défis mondiaux

  • Relever les défis mondiaux
  • Partager et démontrer la valeur de la recherche
  1. Faire du CRSH un organisme agile et tourné vers l'avenir

  • Investir dans la main-d'œuvre et le lieu de travail
  • Moderniser les opérations
Date de modification :