L'homme remodelé

Michael Atkinson, récipiendaire du prix Aurore, étudie l'engouement des hommes pour la chirurgie esthétique.

Date de publication : 2008-02-25 13:21:25

Trois ans après avoir obtenu son diplôme de doctorat, le sociologue Michael Atkinson, de la McMaster University, est déjà considéré comme un précurseur dans le domaine de la recherche.

Ses analyses de la régulation sociale et de la déviance sociale à travers des phénomènes comme le tatouage, les métamorphoses corporelles et la violence dans le sport témoignent de son esprit créatif, de la rigueur de son travail sur le terrain et de la subtilité de son approche théorique, ce qui lui a valu d'être unanimement choisi pour recevoir le prix Aurore du CRSH de 2004.

M. Atkinson souhaite faire réfléchir et sensibiliser davantage tant le spécialiste en sciences sociales que le simple citoyen canadien. Ses plus récents travaux se concentrent sur l'accroissement spectaculaire du nombre de jeunes Canadiens et d'hommes qui ont recours à la chirurgie esthétique.

Comment doit-on interpréter l'augmentation vertigineuse du nombre de chirurgies esthétiques chez les hommes et la popularité d'émissions télévisées comme Extreme Makeover et Nip/Tuck? Ne font-elles que traduire des choix individuels par rapport à de nouvelles façons de s'exprimer et d'améliorer son apparence grâce à la technologie médicale ou révèlent-elles quelque chose de plus sombre sur les forces sociales qui ont cours au Canada?

« Il semble que, en tant que société, nous nous imposons des idéaux de beauté que la plupart d'entre nous ne peuvent atteindre, explique M. Atkinson, que nous donnons priorité au contenant plutôt qu'au contenu. Cela soulève de graves questions quant aux valeurs et priorités que notre société nous inculque. »

Par exemple, que doit-on penser d'une plus grande égalité entre les sexes qui rime avec femmes stressées obligées de sacrifier leur qualité de vie pour l'avancement de leur carrière et hommes manquant d'assurance prêts à renoncer à leur santé pour obtenir une meilleure reconnaissance sociale et professionnelle?

M. Atkinson se garde bien de tirer des conclusions hâtives, mais il est évident que sa recherche permettra aux Canadiens d'en apprendre beaucoup sur la signification des pratiques sociales populaires que la plupart d'entre nous tiennent pour acquis.

La recherche de Michael Atkinson sur la chirurgie esthétique pour les hommes est financée pat le Programme des subventions ordinaires de recherch du CRSH.