Mises à jour relativement à la COVID-19

COVID-19 : impact sur les programmes du CRSH, base de données d'experts et perspectives de la communauté.


Réunion annuelle des leaders pour le CRSH 2018 − Sommaire

Les 6 et 7 décembre 2018, le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) a tenu sa 11e réunion annuelle des leaders pour le CRSH à Bibliothèque et Archives Canada (BAC) à Ottawa. Soixante leaders représentant divers établissements du Canada y ont participé. Le 5 décembre, les leaders ont participé à une activité intitulée « Les institutions de mémoire à l’ère du numérique » menée par la Société royale du Canada en partenariat avec BAC et le CRSH. Dans le cadre de cette activité, des conférenciers renommés ont pris la parole pour examiner l’état actuel et les perspectives d’avenir dans une optique de défis à relever et d’occasions à saisir par les bibliothèques, les services d’archives, les musées et les autres institutions de mémoire à l’ère du numérique.

Ursula Gobel, vice-présidente adjointe, Défis de demain, a prononcé le mot de bienvenue et fait quelques remarques préliminaires. Par la suite, Ted Hewitt, président du CRSH, a prononcé son allocution d’ouverture. Il a souligné le 40e anniversaire du CRSH et fait le point sur les activités du Comité de coordination de la recherche au Canada (CCRC). Il a aussi fourni des précisions concernant certaines activités menées par le CRSH concernant les priorités du CCRC. M. Hewitt a souligné le lancement officiel, un peu plus tôt dans la journée, du fonds Nouvelles frontières en recherche. Ce fonds a pour but de soutenir la recherche internationale et interdisciplinaire qui présente des risques élevés et qui demande des résultats rapides, ainsi que les activités de mobilisation en cours pour soutenir l’initiative pour le Renforcement des capacités en recherche autochtone.

Après l’allocution de M. Hewitt, les membres de l’équipe de la haute gestion du CRSH ont participé à une séance de conversation ouverte animée par Catherine Mounier, de l’Université du Québec à Montréal.

Une séance de discussion pour faire le point sur les programmes et les concours avait été organisée. Cette activité a permis d’aborder de façon significative toute une gamme de sujets, notamment les enjeux relatifs à l’admissibilité à des fonds, les exigences administratives générales, le soutien aux chercheurs en début de carrière et aux étudiants de premier cycle, et la mobilité internationale.

Trois discussions thématiques ont aussi eu lieu. La première, qui portait sur l’équité, la diversité et l’inclusion, réunissait un panel composé de représentants du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada, du Secrétariat des programmes interorganismes à l’intention des établissements et de leaders pour le CRSH pour la Memorial University et de l'Universite York. Plusieurs thèmes ont été abordés, notamment l’importance de la formation continue et l’échange de pratiques exemplaires; la nécessité d’une acceptation plus généralisée des notions d’équité, de diversité et d’inclusion et de l’excellence en tant qu’outils de soutien mutuel; la nature des préjugés et la nécessité d’offrir une formation; les limites des données d’auto-identification et la portée des facteurs de discrimination; et enfin, la nécessité de favoriser une culture d’inclusion.

La deuxième discussion thématique portait sur la nécessité d’encourager la collaboration dans le milieu de la recherche et des arts. Le panel était composé du directeur général du Conseil des arts du Canada et des leaders pour le CRSH de l’Université de Montréal et de la Nova Scotia College of Arts and Design University. Les présentations ont été suivies de tables rondes et d’une séance plénière. Les discussions par petits groupes concernaient surtout la recherche-création, soit : les tendances, la définition et les secteurs de la collaboration.

La troisième discussion thématique, portant sur les chercheurs en début de carrière, a été ouverte par Dominique Bérubé, vice-présidente, Programmes de recherche. On a ensuite présenté le Plan d’action pour les chercheurs en début de carrière. La présentation a été suivie par deux tables rondes simultanées et par une séance plénière animée par le leader pour le CRSH de la Dalhousie University et une agente principale de programmes du CRSH. Les deux thèmes explorés sont suivants : l’acquisition de compétences professionnelles par les chercheurs de l’avenir, et l’approche envers le financement fondée sur le cycle de vie.

La conférencière invitée, Stephanie Haustein de l’Université d’Ottawa, a fait une brève présentation intitulée « Science ouverte – Éditions savantes. » Sa présentation était axée sur le Plan S, une initiative européenne axée sur une publication scientifique en libre accès, lancée en septembre 2018.

La première journée s’est terminée par une séance d’orientation avec plusieurs leaders pour le CRSH représentant les membres nouveaux et actuels du réseau.

Durant le jour 2, Ursula Gobel a résumé le travail accompli pendant la première étape de l’initiative Imaginer l’avenir du Canada (2013-2017). Elle a aussi donné un aperçu de certaines des activités menées dans le contexte du nouveau cadre de l’initiative Imaginer l’avenir du Canada (2018-2021) et, plus particulièrement, sur les activités liées à la récente démarche de prospective et à la détermination des principaux défis à relever à l’échelle mondiale.

Les leaders pour le CRSH ont participé à une série de séances Café du monde et choisissaient quatre des cinq sujets, abordés à tour de rôle. Priorités actuelles et discussion sur les possibilités en matière de nouvelles priorités du CCRC; recherche autochtone; classification canadienne de la recherche et du développement; politique des trois organismes sur la gestion des données de recherche; résultats de l’évaluation du programme des subventions de partenariat.

La prochaine réunion des leaders pour le CRSH aura lieu en juin 2019, à l'University of British Columbia, Vancouver, dans le cadre du Congrès annuel des sciences humaines.