Mises à jour relatives à la COVID-19

Récipiendaire de la Médaille d’or 2019

Will Kymlicka

Titulaire de la Chaire de recherche du Canada en philosophie politique
Département de philosophie et Département d’études politiques
Queen’s University


J’estime que la Médaille d’or témoigne du fait que, dans une perspective de longue durée, la philosophie politique, du moins ici au Canada, change vraiment le cours des choses et que la collectivité au sens large la valorise. Et il s’agit là d’une grande source de satisfaction.


L’œuvre innovante du philosophe politique Will Kymlicka, qui porte sur le lien entre la démocratie et la diversité et qui aborde depuis peu l’éthique animale, lui assure une place parmi les penseurs les plus influents du Canada.

M. Kymlicka est professeur de philosophie et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en philosophie politique de la Queen’s University. Ses travaux l’ont amené à réfléchir aux questions ayant trait au multiculturalisme, à la citoyenneté et à la justice.

Dès le début de sa carrière, M. Kymlicka a fait œuvre de précurseur en étudiant le multiculturalisme, l’ethnicité et le nationalisme, qui ont été au cœur même de ses travaux de longue haleine sur la théorie et la philosophie politiques. Ses premiers travaux ont marqué un tournant décisif dans le débat opposant les droits individuels et l’appartenance au groupe.

Le besoin de repenser les idées héritées du passé en matière d’appartenance sociale et de citoyenneté politique, afin de mieux reconnaître la véritable diversité des sociétés contemporaines, a été un fil conducteur de ses travaux.

Il croit que notre conception de la citoyenneté est très étroite, qu’elle fonctionne pour certains mais pas pour d’autres, aussi bien pour l’humain que pour l’animal, et dit avoir consacré toute sa carrière à réfléchir à ce que serait un meilleur sentiment d’appartenance.

Se concentrer sur des problèmes concrets

M. Kymlicka et ses partenaires de recherche font porter directement leurs travaux théoriques sur le règlement de problèmes concrets. Le professeur Kymlicka est un conseiller en politiques recherché par des organismes publics et des organisations non gouvernementales, notamment le Centre canadien pour le développement de la politique étrangère, Patrimoine canadien, Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada, Affaires mondiales Canada et l’UNESCO. Il a présenté plus de 80 exposés devant de tels organismes, dont certains à la Banque mondiale, au Forum social mondial et au Programme des Nations Unies pour le développement.

Au Canada, l’œuvre de M. Kymlicka aborde les préoccupations des citoyens de diverses origines pour orienter le pays vers une démocratie plus inclusive. Il continue de plaider en faveur des droits collectifs de minorités comme les Canadiens français et les peuples autochtones car, selon lui, un sentiment sûr d’appartenance culturelle revêt une grande importance pour le bien-être personnel.

Les apports de M. Kymlicka ont suscité une nouvelle façon de parler, et une autre compréhension, des relations entre des groupes comme les anglophones et les francophones, les personnes nées au pays et les immigrants, les Autochtones et les non-Autochtones. Au cours des 30 dernières années, le CRSH a accordé, à M.Kymlicka et à ses collaborateurs, dix subventions.

Récemment, il a élargi la portée de ses travaux pour se pencher sur le statut social, juridique et politique des animaux. M. Kymlicka et la chercheure Sue Donaldson examinent l’idée que les animaux domestiques devraient être considérés comme des membres à part entière des collectivités humaines-animales.

Les recherches de M. Kymlicka et de la chaire de recherche du Canada ont attiré des étudiants des quatre coins de la planète désireux de collaborer avec lui.

Il se dit convaincu qu’il y a une nouvelle génération de chercheurs plus disposés et fort aptes à aborder ces questions et croit donc que ce champ de recherche est entre bonnes mains.

Au sujet des prix Impacts

Décernés chaque année, les prix Impacts visent à souligner les meilleures réalisations ayant émané d’activités de recherche et de mobilisation des connaissances que le CRSH a financées, ainsi que les meilleures réalisations ayant découlé de l’attribution d’une bourse du CRSH.

La Médaille d’or représente la plus haute distinction que le CRSH puisse décerner. Cette médaille est remise à une personne dont le leadership, le dévouement et l’originalité de la pensée inspirent aussi bien les étudiants que ses collègues.

Date de modification :