Mises à jour relatives à la COVID-19

Raison d’être, mandat et rôle : composition et responsabilités

Le CRSH finance la recherche et la formation en recherche qui contribuent à faire avancer les connaissances sur l’être humain d’hier et d’aujourd’hui. Son objectif ultime consiste à créer un avenir meilleur. Qu’il s’agisse de savoir comment la technologie est intégrée dans la vie quotidienne ou ce qui peut être fait pour s’adapter à un environnement en constante évolution, ou encore de préoccupations concernant la famille, l'emploi et la sécurité, la recherche axée sur l’être humain – sa façon de penser, d’agir et de vivre – permet d’acquérir de nouvelles connaissances et jette un nouvel éclairage sur les sujets qui intéressent le plus les Canadiens.

Le CRSH joue un rôle unique au sein du système canadien des sciences, de la technologie et de l’innovation en offrant des subventions et des bourses à des chercheurs, à des étudiants et à des boursiers postdoctoraux qui travaillent seuls, en petits groupes ou dans le cadre de partenariats, afin de cultiver le talent, de produire des connaissances et d’établir des liens qui permettent de répondre aux besoins de tous les secteurs de la société.

Le CRSH est un organisme fédéral qui rend compte au Parlement par l’intermédiaire du ministre de l’Innovation, des Sciences et de l'Industrie. Constitué par une loi en 1977, le CRSH a comme mission :

  • de promouvoir et de soutenir la recherche et l’érudition dans le domaine des sciences humaines;
  • de conseiller le ministre, en matière de recherche, sur les questions que celui-ci a soumises à son examen.

Pour s’acquitter de ce mandat, le CRSH exécute des activités se rapportant à deux responsabilités essentielles que sous-tendent les résultats ministériels suivants :

  1. Financement de la recherche et de la formation en sciences humaines.
    • Les travaux de recherche en sciences humaines menés au Canada sont concurrentiels à l’échelle internationale
    • Le Canada dispose d’un bassin de travailleurs diversifiés et hautement qualifiés dans le domaine des sciences humaines
    • Les connaissances issues de la recherche en sciences humaines au Canada sont utilisées.
  2. Soutien offert aux établissements pour couvrir les coûts indirects de la recherche.
    • Le milieu de la recherche au sein des universités et des collèges canadiens est solide.

Le CRSH offre, par l’entremise d’occasions de financement, des subventions et des bourses aux chercheurs et aux étudiants canadiens en s’assurant de respecter les modalités de la Politique sur les paiements de transfert du gouvernement fédéral. Il est également chargé des programmes communs aux trois organismes subventionnaires, à savoir, outre le CRSH, le Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) et les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC). Ces programmes, qui sont administrés par l’entremise du Secrétariat des programmes interorganismes à l’intention des établissements, versent des subventions aux établissements pour accroître leur capacité d’atteindre l’excellence en recherche. Il s’agit du Programme des chaires de recherche du Canada, du Programme des chaires d’excellence en recherche du Canada, du Programme des chaires de recherche Canada 150, du Fonds d’excellence en recherche Apogée Canada et du Fonds de soutien à la recherche. Le Secrétariat des programmes interorganismes à l’intention des établissements administre également le fonds Nouvelles frontières en recherche, qui finance la recherche internationale et interdisciplinaire qui présente des risques élevés et qui nécessite des résultats rapides.

En mai 2020, le gouvernement du Canada a annoncé une aide pour le milieu de la recherche dans le cadre du Plan d’intervention économique du Canada pour répondre à la COVID-19. C’est ainsi que le Fonds d’urgence pour la continuité de la recherche au Canada a vu le jour. Il a pour but de soutenir la recherche dans les universités et les établissements de recherche en santé du Canada. Le Comité de coordination de la recherche au Canada assure la surveillance stratégique de ce programme interorganismes temporaire, dont l’administration est confiée au Secrétariat des programmes interorganismes à l’intention des établissements.

D’autre part, le CRSH travaille en étroite collaboration avec le CRSNG et les IRSC afin d’appuyer les initiatives des Réseaux de centres d’excellence, le financement de ce programme étant maintenant transféré au fonds Nouvelles frontières en recherche. Il collabore également avec le CRSNG et les IRSC pour offrir le Programme de bourses d’études supérieures du Canada, le Programme de bourses d’études supérieures du Canada Vanier et le Programme de bourses postdoctorales Banting. Le CRSH et les IRSC participent également au Programme d’innovation dans les collèges et la communauté, qui est géré par le CRSNG.

Le président du CRSH est appuyé par un conseil d’administration nommé par décret afin de refléter les perspectives des secteurs universitaire, public et privé. Le conseil d’administration du CRSH a comme rôle de promouvoir et de soutenir la recherche et l’érudition en sciences humaines. Ses membres se réunissent régulièrement pour établir les politiques stratégiques et les priorités des programmes, attribuer les budgets et conseiller le ministre et le Parlement en matière de recherche dans ce domaine.

Pour en savoir plus au sujet du CRSH, consulter la section Renseignements ministériels du Plan ministériel 2021-2022. Pour en savoir plus sur les engagements organisationnels formulés dans la lettre de mandat, consulter la lettre de mandat du ministre.

Les subventions et les bourses de recherche du CRSH sont attribuées par l’intermédiaire d’un processus d’évaluations indépendantes du mérite, qui vise à assurer l’impartialité et le respect des normes d’excellence les plus élevées. En faisant appel à plus de 5 000 pairs examinateurs bénévoles, le CRSH traite chaque année plus de 14 000 demandes de financement provenant de chercheurs, d’étudiants et de boursiers postdoctoraux. La bonne exécution des programmes du CRSH est importante pour ses principales parties prenantes, à savoir les universités et les collèges du Canada, qui font face à l’augmentation des taux d'inscription, au vieillissement du corps professoral, à la croissance limitée des budgets de fonctionnement et à la nécessité de doter les étudiants des compétences requises par les employeurs.

Pour continuer d’offrir ses programmes de la façon la plus efficace possible, le CRSH doit tenir compte de plusieurs facteurs externes, dont la mise en œuvre de mesures clés découlant des priorités du Comité de coordination de la recherche au Canada et les répercussions de la pandémie mondiale sur le milieu de la recherche au Canada. Comme le CRSH est un organisme de petite taille, il doit gérer prudemment les modifications et la réaffectation de ses ressources pour répondre efficacement aux exigences opérationnelles et aux attentes des parties prenantes tout en respectant les priorités du gouvernement. Une bonne gouvernance et la prise de décisions judicieuses sous-tendent la capacité du CRSH de gérer le changement.

Date de modification :