Rapports sur les dépenses annuelles de voyages, d’accueil et de conférences pour 2012-2013

Comme l’exige la Directive sur les dépenses de voyages, d’accueil, de conférences et d’événements du Conseil du Trésor, le présent rapport fournit de l’information sur les dépenses annuelles totales de voyages, d’accueil et de conférences du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) pour l’exercice financier se terminant le 31 mars 2013. Il donne également une explication des écarts par rapport à l’exercice précédent dans chacune de ces catégories.

Cette information est mise à jour annuellement et ne contient pas les renseignements non divulgués en vertu de la Loi sur l’accès à l’information ou de la Loi sur la protection des renseignements personnels.

Les dépenses de voyages, d’accueil et de conférences engagées par les ministères et organismes fédéraux sont pour la plupart directement liées aux mandats ministériels et aux priorités du gouvernement du Canada.

Le but du CRSH est de promouvoir et de soutenir la recherche et l’érudition dans le domaine des sciences humaines. La recherche en sciences humaines permet de produire des connaissances sur les gens d’hier et d’aujourd’hui afin de créer un avenir meilleur.

En accordant la priorité au développement du talent, à la génération du savoir et à la création de connexions dans tous les campus et toutes les communautés, le CRSH appuie de manière stratégique les initiatives de calibre mondial qui permettent de mieux comprendre les nouvelles questions sociales, culturelles, technologiques, environnementales, économiques et de mieux-être contemporaines. On peut obtenir de plus amples renseignements sur le mandat et les activités de programme du CRSH dans son Rapport sur les plans et les priorités de 2012-3013.

L’exécution des programmes du CRSH est axée sur un modèle d’examen du mérite. Des experts externes provenant de partout au Canada et de l’étranger consacrent du temps et ont recours à leur expertise pour évaluer les propositions de subventions et les demandes de bourses dans le but de financer l’excellence au profit du Canada. La majorité des dépenses de voyages et d’accueil du CRSH sont engagées pour appuyer le processus d’examen du mérite.

Les dépenses annuelles totales de voyages, d’accueil et de conférences du CRSH sont résumées ci-dessous :

Catégorie de dépense Dépenses pour l’exercice se terminant
le 31 mars 2013
(a)
Dépenses pour l’exercice précédent se terminant
le 31 mars 2012
(b)
Écart


(a-b)
  (en milliers de dollars)
Voyages – Fonctionnaires 187 246 -59
Voyages – Non-fonctionnaires 739 630 109
Voyages internationaux du ministre et du personnel du ministre* 0 0 0
Total des dépenses de voyages 926 876 50
Accueil 117 107 10
Frais de participation aux conférences 35 36 -1
TOTAL 1 078 1 019 59

(*) Comprend les voyages internationaux dans le cadre d’un programme du ministère.

Comparativement à l’année financière 2011-2012, les dépenses liées aux voyages de non-fonctionnaires du CRSH ont augmenté, principalement en raison de ce qui suit :

  • L’organisation de réunions supplémentaires de comités d’examen du mérite afin d’évaluer les nouvelles demandes reçues, à la suite de l’annonce d’un financement additionnel pour le programme interorganismes des Chaires d’excellence en recherche du Canada, phénomène cyclique attribuable au moment choisi pour organiser les concours du programme. Par conséquent, les coûts de voyages liés à ce programme ont augmenté d’environ 75 000 $.
  • L’augmentation significative du nombre de propositions reçues pour l’occasion de financement liée aux subventions du programme Savoir. Par conséquent, il a fallu un plus grand nombre de membres de comités d’examen du mérite pour évaluer toutes les demandes. Les coûts de voyages liés à cette occasion de financement ont augmenté d’environ 100 000 $.

Il est à noter que le CRSH a été en mesure de diminuer ses dépenses de voyages, d’accueil et de conférences dans d’autres domaines de 116 000 $, en prenant les mesures suivantes :

  • l’imposition d’une limite du nombre de participants aux réunions et aux conférences;
  • la réservation de vols encore plus d’avance;
  • le recours à des solutions de rechange aux voyages, telles que les téléconférences, les vidéoconférences et les salles de réunions à l’interne;
  • en adoptant un nouveau cadre de gestion des ressources financières dans le but de renforcer les processus et les contrôles de gestion des budgets et des risques financiers.