The Storytellers

Voici les 25 finalistes

Les résultats sont maintenant connus. Tous les mardis à compter du 18 avril, nous présenterons ici le profil et le projet de cinq des finalistes.

Qui seront les cinq grands gagnants du concours J’ai une histoire à raconter de 2017? C’est le 29 mai, au Congrès des sciences humaines, qu’ils seront choisis.

Natalie Baird

Université du Manitoba



Visualizing Changing Oceans: Inuit Knowledge and Participatory Video


Spécialiste des arts visuels, Natalie Baird étudie à l’Université du Manitoba, où elle met sa pratique des arts communautaires au service de la recherche socioécologique. Elle est artiste en résidence au Misericordia Health Centre et instructrice de photographie à Art City, où elle offre une programmation artistique de qualité à des groupes de tous les âges et de tous les niveaux. Elle a obtenu son baccalauréat en sciences de l’environnement de l’Université du Manitoba en 2014 et y a entrepris, en 2016, une maîtrise dans le même domaine. Elle se penche sur l’utilisation de méthodes visuelles participatives pour consigner et communiquer les connaissances traditionnelles des Inuits sur l’évolution de la dynamique des océans.

Elise Boulanger

Vancouver Island University



Where is Here: Small Cities, Deep Mapping and Sustainable Futures


Elise Boulanger en est à la quatrième année d’un programme axé sur l’étude de la mondialisation à la Vancouver Island University, située sur les terres ancestrales de la Première Nation Snuneymuxw. Avant d’amorcer des études en sciences sociales, Elise a d’abord obtenu un diplôme en chant classique. Elle n’a pas cessé ses activités musicales, abordant, outre le répertoire classique, la chanson folk, pop et electroswing. Aimant rapprocher les gens, elle représente les étudiants de la faculté des sciences sociales de l’université. Elle étudie actuellement la sécurité alimentaire et hydrique, un sujet qui la passionne.

John Bryans

Université Concordia



The Actor’s Dude Dilemma – a Modern Major General Parody


John Bryans, qui vit à Montréal, est acteur et termine actuellement une maîtrise ès arts en sociologie au département de sociologie et d’anthropologie de l’Université Concordia. Il est titulaire d’un baccalauréat en kinésiologie de l’Université du Manitoba ainsi que d’un diplôme de la George Brown Theatre School.

Ses recherches actuelles sont axées principalement sur l’obésité, la masculinité et les arts de la scène. Il intègre à ses travaux les arts médiatiques et les arts de la création, se servant d’outils de recherche tels que le documentaire et l’art sonore.  

John est membre du Centre d’études sensorielles de l’Université Concordia. Depuis avril 2017, il anime une nouvelle baladodiffusion, Best, Concordia, qui met en vedette les recherches des étudiants et dont la diffusion est assurée de concert avec l’Ethnography Lab de Concordia.

Amanda Chalupa

Université McGill



Rebuilding community & the lives of child migrants


Amanda Chalupa est doctorante à la Division de psychiatrie sociale et transculturelle du Département de psychiatrie de l’Université McGill. Elle s’est vu attribuer l’une des bourses d’études supérieures du Canada en l’honneur de Nelson Mandela. Elle examine comment les réfugiés et les migrants s’y prennent pour reconstruire leur vie, sur le plan aussi bien individuel que collectif, de même que les politiques et les pratiques qui facilitent ce processus. Sa recherche doctorale porte sur les personnes d’origine polonaise qui ont été envoyées enfants au goulag durant la Seconde Guerre mondiale, mais elle a aussi travaillé auprès de communautés autochtones et de survivants de l’Holocauste, ainsi que dans le cadre de programmes scolaires destinés aux jeunes de Montréal et de programmes d’entrepreneuriat social. Elle a également collaboré à la réalisation d’un film documentaire. Sa recherche l’a menée sur cinq continents, où elle a fait des entrevues et a participé à des réunions portant sur des expériences positives vécues dans des camps de réfugiés. Elle s’est en outre rendue dans le village de Tanzanie où ses grands-parents avaient été accueillis en tant que réfugiés dans les années 1940.

Cheryl Chan

University of Waterloo



Fish for our Future: Communities and Marine Conservation


Cheryl Chan est étudiante à la maîtrise en études de l’environnement à la School of Environment, Resources and Sustainability de l’University of Waterloo. Elle est aussi membre du Community Conservation Research Network, un réseau de recherche axé sur les actions de préservation des collectivités locales. Ses recherches portent sur les petites collectivités de pêcheurs et la gouvernance des aires marines protégées en Jamaïque. Elle s’intéresse tout particulièrement aux tensions qui existent entre les initiatives de protection et de préservation du milieu marin et le bien-être des collectivités. Avant d’étudier à l’University of Waterloo, Cheryl enseignait les sciences. Elle est titulaire d’un baccalauréat en sciences de l’éducation et d’un baccalauréat ès sciences de la Queen’s University. Cheryl se passionne pour les écosystèmes marins, la communication scientifique et la mobilisation des collectivités à l’égard de la préservation.

AnneMarie Dorland

University of Calgary



Design Thinking and Design Doing: Creative Practice in Design Studios


AnneMarie Dorland est candidate au doctorat à l’University of Calgary. Elle s’appuie sur son solide bagage en design, en stratégie de marque et en pratiques de recherche pour examiner l’innovation dans les industries de la création et ses liens avec les pratiques professionnelles des producteurs œuvrant dans le domaine de la culture. Dans ses recherches de nature ethnographique, elle analyse comment on pourrait s’y prendre pour mieux relier créativité et innovation et comment les concepteurs adaptent et mettent en application dans leur travail différentes formes de la résolution de problèmes et de la pensée design. Elle a contribué à plusieurs publications internationales et entend bien faire profiter les autres de son expertise, par son mentorat auprès des étudiants et son enseignement à l’University of Calgary.

Denise DuBois

University of Toronto



Voices of Youth: Friendship and Belonging from the Perspective of Youth with IDD


Denise DuBois en est à la deuxième année du programme de doctorat du Rehabilitation Sciences Institute, qui fait partie du département des sciences de l’activité humaine et d’ergothérapie et du département de physiothérapie de l’University of Toronto. Avant d’amorcer ses études de doctorat, elle a occupé un poste d’ergothérapeute pendant cinq ans au Centre de toxicomanie et de santé mentale, où elle a travaillé auprès d’adolescents et d’adultes ayant un double diagnostic de déficience intellectuelle et trouble de santé mentale. Compte tenu de l’actuelle crise du logement destiné aux personnes ayant une déficience intellectuelle en Ontario, elle a décidé que sa thèse de doctorat consisterait en un examen critique de ce qui rend un logement socialement inclusif pour des adultes présentant un double diagnostic. Mme DuBois est titulaire d’un baccalauréat spécialisé en journalisme de la Carleton University, où elle s’est spécialisée en communication scientifique et dans le domaine de la santé.

Audrey Dutilly

Université Laval



Développement des sons de la parole : regard sur les enfants négligés


Étudiante à la maîtrise en orthophonie à l’Université Laval, Audrey Dutilly a amorcé son parcours universitaire en obtenant un baccalauréat en sciences du langage. Dans le cadre d’un stage, elle a été auxiliaire de recherche auprès de Mme Audette Sylvestre, chercheure responsable d’une étude qui visait à mieux comprendre les liens entre la négligence parentale en bas âge, le développement langagier et la préparation des enfants à l’école. Mme Dutilly s’est intéressée à l’impact de la négligence sur le développement des sons de la parole chez des enfants de 3 et 4 ans.

Laura Fallon

Memorial University of Newfoundland



The use of inter-rater reliability in forensic psychology journals


Laura Fallon termine actuellement sa maîtrise en psychologie appliquée à la Memorial University. Mme Fallon s’intéresse à la psychologie médicolégale et a examiné, dans ses plus récents travaux, la fiabilité des recherches publiées dans ce domaine. Elle se demande par ailleurs comment la recherche empirique pourrait améliorer les méthodes qu’utilisent les policiers pour interroger les témoins, les victimes et les suspects et pourrait améliorer l’application de la psychologie médicolégale dans la pratique. Elle a présenté ses travaux à l’occasion de conférences et congrès nationaux et internationaux, a participé au concours de thèse en trois minutes et faisait partie de l’équipe d’étudiants qui a remporté le concours de simulation d’évaluation de la Société canadienne d’évaluation en 2016.

Joseph Gagné

Université Laval



Voix de guerre


Originaire de Chapleau, en Ontario, Joseph Gagné est historien. Il a obtenu son baccalauréat de l’Université Laurentienne, à Sudbury, puis a fait ses études de maîtrise à l'Université Laval, à Québec, où il est actuellement candidat au doctorat. Ses travaux sont axés sur le Québec, l’Ontario et les États-Unis. Il s’intéresse tout particulièrement au Régime français dans la région des Grands Lacs. Sa recherche doctorale porte sur le renseignement militaire pendant la guerre de Sept Ans. On peut suivre ses activités sur le blogue Curieuse Nouvelle-France à http://curieusenouvellefrance.blogspot.ca.

Andrea Gauthier

University of Toronto



How can we harness game design to promote learning?


Andrea Gauthier est candidate au doctorat au Science Visualization Lab de l’University of Toronto. Dans ses recherches, elle examine dans quelle mesure il est possible de tirer parti de la conception de jeux dits « sérieux » pour favoriser l’apprentissage en sciences médicales et en sciences de la vie. Plus précisément, sa thèse porte sur la façon dont la mécanique du jeu peut renforcer une négativité productive pouvant inciter les étudiants qui entretiennent des idées fausses bien ancrées au sujet de la nature émergente des milieux moléculaires à modifier leur conception. L’intérêt qu’elle porte aux jeux didactiques vient de ses études antérieures : elle est titulaire d’une maîtrise ès sciences en communications biomédicales de l’University of Toronto et d’un baccalauréat ès arts appliqués en illustration scientifique et technique du Sheridan Institute of Technology and Advanced Learning.

Jenna Gilchrist

University of Toronto



Self-Compassion Protects Against Negative Emotions in Sport


Jenna Gilchrist, qui en est à la quatrième année de ses études de doctorat à l’University of Toronto, examine comment les émotions régissent le comportement en contexte sportif. Dans ses travaux, elle met l’accent sur les émotions autoconscientes (comme la fierté, la honte et la culpabilité). Elle s’intéresse plus particulièrement à la fierté et tente de comprendre comment le sentiment de fierté, aussi bien vécu qu’anticipé, est associé au cran, à l’épanouissement et à l’atteinte des objectifs chez les athlètes toute leur vie durant. Elle cherche en outre à comprendre comment le fait d’éprouver de la compassion envers soi-même peut aider à atténuer les expériences négatives vécues dans les sports, par exemple les émotions négatives que ressentent les adolescentes en lien avec leur image corporelle. Le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada finance ses travaux.

Allison Gray

University of Windsor



The Intersection of Animal Abuse and Inter-Personal Violence


Doctorante à l’University of Windsor, Allison Gray œuvre au sein de l’Animal and Interpersonal Abuse Research Group, un groupe de recherche sur les mauvais traitements infligés aux personnes et aux animaux dirigé par Amy Fitzgerald. Dans sa vidéo, Allison Gray donne un aperçu des travaux du groupe, à la croisée de la violence à l’encontre des femmes et de la maltraitance des animaux de compagnie. L’objectif visé : collaborer avec les services communautaires afin d’atténuer les répercussions de ces mauvais traitements aussi bien sur les personnes que sur les animaux. Mme Gray s’intéresse également à la criminologie verte, aux préjudices causés à la société et à la criminalité alimentaire. Quand elle ne lit pas, elle pratique le volleyball et le soccer, sème la pagaille dans la cuisine et se blottit contre les animaux qu’elle a secourus.

Abhilash Kantamneni

University of Guelph



Co-producing knowledge with communities to govern energy transitions


Abhilash (Abhi) Kantamneni est candidat au doctorat en géographie à l’University of Guelph. En partenariat avec les collectivités, il mène des recherches sur la gouvernance et la diffusion des transitions énergétiques. Sa manière d’envisager la mobilisation des connaissances et la participation des collectivités, pilotée par les données, a contribué à le faire connaître. Son nom figure notamment sur la liste des 40 leaders de moins de 40 ans dans le domaine des transitions énergétiques qu’a dressée Midwest Energy News en 2015. M. Kantamneni a obtenu un baccalauréat ès sciences en génie électrique d’Anna University, en Inde, en 2008, une maîtrise ès sciences en physique de la Michigan Technological University en 2013 et une maîtrise ès sciences en informatique du même établissement en 2016.

Myriam Lapointe-Gagnon

Université du Québec à Trois-Rivières



La narration au cœur du processus résilient chez les jeunes immigrants


Myriam Lapointe-Gagnon est doctorante en psychologie, profil recherche-intervention, à l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle a travaillé en tant qu'intervenante jeunesse dans l’un des arrondissements les plus multiethniques de Montréal. C’est en œuvrant sur le terrain auprès d’adolescents arrivés depuis peu au Canada qu’elle a constaté la fascinante résilience de certains jeunes face aux défis de l’immigration. Motivée par un authentique désir de comprendre le processus de résilience observé chez ces jeunes, elle les invite à raconter leur histoire. Son objectif : élaborer des interventions visant à accompagner et à soutenir cette résilience.

Mimi Masson

University of Toronto



Spotlight on French-as-a-Second-Language teachers


Mimi Masson a quitté la France à l’âge de six ans pour venir vivre au Canada. Elle a grandi à Toronto, puis a été professeure de langue au Japon pendant dix ans. Elle parle le français, l’anglais, l’espagnol et le japonais. Elle est doctorante au programme d’enseignement des langues et de littératie du Département du curriculum , l’enseignement et de l’apprentissage de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario, à l’University of Toronto. Ses recherches sont axées sur l’identité du professeur de langue, les réseaux d’apprentissage en collaboration, les pratiques de recherche fondées sur les arts et l’apprentissage assisté par la technologie. Mme Masson s’est mise depuis peu à la peinture abstraite, par intérêt personnel et pour renouer avec sa pratique professionnelle au moyen de l’art.

Kathrina Mazurik

University of Saskatchewan



The Experiences of Canadian Young Adults Living at Home


Kathrina Mazurik est candidate au doctorat à l’University of Saskatchewan. Elle s’intéresse à ce qui se passe au sein de la famille quand s’effectue le passage à l’âge adulte. Son mémoire porte sur le vécu des jeunes adultes canadiens qui vivent chez leurs parents. Bien que rattachée au département de psychologie, Kathrina cherche sans cesse à tisser des liens entre les différentes disciplines que sont la sociologie, l’anthropologie et la psychologie. Ses recherches financées par le CRSH visent un double objectif : situer les jeunes dans leur univers socioculturel et faire ressortir les reconfigurations créatives des liens entre la famille et les enfants d’âge adulte au fil du temps.

Meagan McCardle

Memorial University of Newfoundland



Enhancing Youth Legal Literacy through Technology


Meagan McCardle en est à la deuxième année de sa maîtrise en psychologie expérimentale à la Memorial University of Newfoundland. Elle mène des recherches en psychologie judiciaire et médicolégale en s’attachant à améliorer la compréhension que les jeunes ont de leurs droits ainsi que la protection de la jeunesse au sein du système de justice pénale. Elle s’intéresse également à la vérification d’hypothèses concernant le comportement humain sur lesquelles le droit canadien se fonde, à l’évaluation de la crédibilité des témoins par les jurés et aux hypothèses avancées au sujet de la détection de la supercherie. Mme McCardle espère que ses travaux entraîneront des modifications durables dans le système de justice pénale du Canada, des modifications qui permettront de mieux protéger les jeunes et d’assurer une application adéquate de la loi.

Ayesha Mian Akram

University of Windsor



Closing the Employment Standards Enforcement Gap


Ayesha Mian Akram est doctorante en sociologie à l’University of Windsor et mène des recherches en sociologie de la religion. Elle est titulaire de diplômes de premier cycle et de deuxième cycle en sciences de l’éducation de l’University of Alberta. Dans sa thèse de maîtrise, elle a examiné les expériences identitaires de Canadiennes musulmanes portant le hijab. En 2013, le service de police d’Edmonton a retenu ses services à titre de consultante, dans le cadre d’un projet visant à intégrer le hijab dans l’uniforme des policières. Ayesha Mian Akram est étudiante chercheure depuis 2015 au sein d’un projet visant l’élimination des lacunes en matière d’application des normes d’emploi en Ontario, le projet Closing the Employment Standards Enforcement Gap.

Nadia Naffi

Université Concordia



How Canadian Youth Construe their Role in the Integration and the Inclusion of Syrian Refugees


Nadia Naffi est candidate au doctorat en sciences de l’éducation à l'Université Concordia, à Montréal. Dans le cadre de ses travaux, elle se penche sur le rôle que jouent les médias sociaux dans l’inclusion et l'intégration des réfugiés syriens au sein des sociétés d'accueil. Ses recherches constituent un premier pas vers l'élaboration de recommandations visant à aider les représentants des organismes gouvernementaux et non gouvernementaux, les travailleurs sociaux et les acteurs des milieux de l’éducation à créer des programmes d'apprentissage et de formation centrés sur l'inclusion et l'intégration des nouveaux arrivants, dans un contexte où la présence de ces nouveaux arrivants est interprétée en fonction des contenus mis en ligne.

Amy Peirone

University of Windsor



Spousal Violence in Canada


Amy Peirone est doctorante au département de sociologie, d’anthropologie et de criminologie de l’University of Windsor, où elle participe aux travaux de l’Animal and Interpersonal Abuse Research Group, un groupe de recherche sur les mauvais traitements infligés aux personnes et aux animaux, ainsi qu’à ceux du Health Research Centre for the Study of Violence against Women, un centre de recherche en santé voué à l’étude de la violence faite aux femmes. Elle s’intéresse, entre autres, à la violence entre partenaires intimes, au maintien de l’ordre et aux perceptions que l’on a du travail des policiers, ainsi qu’aux méthodologies de recherche quantitative.

Ali Sharifkhani

University of Toronto



Sectoral Shifts and Equity Return Predictability


Ali Sharifkhani est candidat au doctorat en finance à la Rotman School of Management de l’University of Toronto. Il s’intéresse avant tout à la recherche qui se situe à la croisée de la finance et de l’économie du travail. Avant d’amorcer son doctorat à la Rotman School of Management en 2013, M. Sharifkhani a travaillé au Fonds monétaire international (FMI), où il a participé à des projets de recherche portant sur les liens entre les marchés financiers et l’économie réelle. Il adore écouter et jouer de la musique iranienne traditionnelle, il aime voyager, et les livres d’histoire le passionnent.

Tammara Soma

University of Toronto



Closing the Loop: Food Waste and Consumption in Indonesia


En 2014, Tammara Soma a reçu une bourse d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier ainsi qu’une bourse doctorale de la Fondation Pierre Elliott Trudeau. Candidate au doctorat en urbanisme au département de géographie et d’urbanisme de l’University of Toronto, elle est chercheure principale et gestionnaire de projet au Food Systems Lab de l’université, créé dans le but de trouver des solutions concrètes au gaspillage des aliments, et ce, dans un souci de protection de l’environnement. Ses recherches portent sur les facteurs qui influent sur la surconsommation et le gaspillage alimentaire à Bogor, en Indonésie. Elle a également un blogue sur le site du Huffington Post et est cofondatrice de l’International Food Loss and Food Waste Studies Group, un groupe international qui se consacre à l’étude de la perte et du gaspillage d’aliments.

Courtney Szto

Simon Fraser University



Changing on the Fly: Exploring Multiculturalism, Citizenship, and Hockey


Courtney Szto en est à la quatrième année du programme de doctorat en communication de la Simon Fraser University. Ses recherches portent sur les liens entre le sport, la citoyenneté et la race. Blogueuse invétérée, elle fait partie des équipes de rédaction des blogues Hockey in Society et Engaging Sports. Dans ses temps libres, elle fait du bénévolat à titre d’ancienne présidente de la section de Vancouver de l’Association canadienne pour les Nations Unies, fournit des services d’entraînement personnalisé à de petits groupes et adore faire de la randonnée tout en prenant des photos. À l’aise au poste d’ailier droit, elle n’aime pas être au centre et se situe dans la moyenne des femmes quand elle joue à la défense.

Megan Wilson

University of Guelph



PRIVACY STORIES


Megan Wilson en est à la quatrième année du baccalauréat en études anglaises et études des médias à l’University of Guelph. Elle est également adjointe de recherche dans le cadre d’un projet intitulé Privacy Stories, supervisé par le professeur agrégé Mark Lipton. Financé par le CRSH, ce projet de recherche mené en collaboration a recours au récit numérique et transmédiatique pour cerner la façon dont les jeunes adultes composent avec les politiques en matière de numérique, la protection des renseignements personnels en ligne et le repérage des données. Le projet a pour but de fournir aux Canadiens des ressources leur permettant d’améliorer leur mobilisation numérique et de protéger la propriété de leurs données. Mme Wilson prévoit commencer ses études de maîtrise à l’University of Guelph en septembre prochain, en éducation aux médias et didactique des médias à l’ère numérique.