Stories from the First Mile : ouvrir de nouvelles voies

 

Date de publication : 2018-06-21 16:00:00

Dans tout le Canada, les organismes autochtones rurales et éloignées s’affairent à établir et à offrir des services à large bande à leurs habitants. Un nouveau livre fait état des réalisations de quelques-unes de ces communautés.

Les auteurs du livre intitulé Stories from the First Mile: Digital Technologies in Remote and Rural Indigenous Communities, qui vient de paraître, mettent l’accent sur l’innovation autochtone et sur les luttes menées contre des obstacles de nature systémique et d’autres qui sont attribuables aux circonstances, dont les silos politiques, l’absence d’infrastructures et des milieux difficiles.

Ils expliquent que, par leur démarche, ils veulent souligner que les communautés rurales et éloignées sont également des centres d’innovation numérique. En étant propriétaires de services à large bande, elles peuvent les gérer efficacement afin de répondre à leurs besoins actuels et futurs. Les récits que contient ce livre décrivent comment des communautés autochtones en sont venues à produire et à gérer des services à large bande – leurs efforts ayant donné naissance à des débouchés économiques et à des possibilités d’emploi.

Le conseil de la Première Nation Keewaytinook Okimakanak, dans le nord-ouest de l’Ontario, et le Département de sociologie de l’Université du Nouveau-Brunswick, à Fredericton, ont noué un partenariat pour étudier en quoi l’infrastructure à large bande soutient la résilience et la résurgence des communautés autochtones rurales et éloignées. En 2005, d’autres organismes autochtones et des partenaires universitaires se sont joints à eux pour créer le projet First Nations Innovation (projet FNI), qui devait porter sur toutes les applications et tous les réseaux numériques utilisés par les communautés autochtones rurales et éloignées.

L’équipe a observé que ces communautés se servaient des réseaux à large bande et des technologies de l’information et des communications (TIC) de manière novatrice pour avoir accès à des services en ligne – cybersanté, cyberapprentissage, cyberaffaires, cyberadministration et bien d’autres applications et services.

L’équipe du projet a reconnu l’importance de la recherche pour soutenir et étoffer la compréhension, appuyer l’élaboration de politiques fondées sur des données probantes et favoriser un changement transformateur. Mais en 2013, au cours d’une visite au Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC), elle a constaté qu’il fallait mieux faire valoir les points de vue et les réalités des communautés autochtones.

Elle a alors lancé le First Mile Connectivity Consortium (FMCC), afin de fournir des conseils d’experts et de documenter les expériences des communautés et des organismes autochtones en matière d’infrastructure à large bande et de technologies numériques.

Le CRSH finance les travaux du projet FNI depuis 2005, et la publication de ce livre met officiellement un terme au projet. Pendant plus de 13 ans, l’équipe du projet a collaboré avec des dizaines de communautés autochtones et formé de nombreux étudiants de cycle supérieur. Le FMCC est toujours une association sans but lucratif regroupant des fournisseurs de services Internet des Premières Nations qui représentent également les habitants de communautés des Premières Nations rurales et éloignées.

Le livre Stories from the First Mile est offert en libre accès et peut être téléchargé à partir du site Web du FMCC. L’équipe du projet espère que l’ouvrage guidera des communautés de praticiens qui font face à des défis semblables et en incitera d’autres à poursuivre dans cette veine.


Partenaires du projet First Nations Innovation :

  • le Keewaytinook Okimakanak – Northern Chiefs Council, conseil tribal au service des Premières Nations dans le nord-ouest de l’Ontario
  • l’Atlantic Canada’s First Nation Help Desk, qui fait partie de l’organisme d’éducation Mik’maq Kina’matnewey en Nouvelle-Écosse et qui est au service de toutes les Premières Nations du Canada atlantique
  • le Conseil en éducation des Premières Nations, organisme régional de soutien aux communautés du Québec
  • le First Nations Technical Services Advisory Group, organisme régional de soutien aux communautés de l’Alberta
  • l’Université du Nouveau-Brunswick, à titre de partenaire universitaire principal, les autres universités partenaires étant l’Université Laval et l’University of Alberta