Enseignants, les mathématiques vous laissent perplexes?

Un nouveau programme pourrait vous tirer d’embarras

Date de publication : 2017-09-29 13:00:00

Si vous avez des souvenirs désagréables de vos cours de mathématiques à l’école primaire, sachez que vous n’êtes pas seuls.

Les enseignants pourraient avoir éprouvé les mêmes désagréments.

Selon des sondages, moins de 30 p 100 des enseignants en exercice et enseignants en formation initiale en vue d’enseigner au primaire estiment que leur propre expérience de l’apprentissage des mathématiques a été positive.

Des enseignants ont avoué, dans l’un de ces sondages, que les mathématiques leur causent énormément de soucis et qu’ils ont beaucoup de mal à expliquer les choses différemment lorsque les élèves ne comprennent pas.

L’University of Regina offre maintenant un nouveau certificat en enseignement des mathématiques au primaire : Teaching Elementary School Mathematics (TESM).

Il s’agit d’un certificat de 30 crédits (10 cours) destiné principalement aux enseignants du primaire (de la maternelle à la huitième année) qui enseignent les mathématiques.

« Ce certificat a pour objet de remédier au manque de moyens pédagogiques, à l’University of Regina’s et ailleurs dans la province, afin de donner suite aux préoccupations des enseignants », indique Mme Kathleen Nolan, professeure en enseignement des mathématiques à la Faculté des sciences de l’éducation.

Madame Nolan a conçu le programme de ce certificat de concert avec d’autres spécialistes de l’enseignement des mathématiques ainsi qu’avec des collègues du centre des programmes de la Faculté des sciences de l’éducation.

Madame Nolan est bien au fait des inquiétudes que ressentent certains enseignants de mathématiques au primaire.

Elle a obtenu de la rétroaction de leur part dans le cadre d’une étude que le Conseil de recherches en sciences humaines a financée au moyen d’une subvention Savoir.

Au cours de cette étude, Mme Nolan a mené un sondage auprès de trois divisions scolaires du sud de la Saskatchewan et auprès de parties prenantes de l’enseignement des mathématiques, dont des parents, afin de connaître les perceptions que l’on a de l’enseignement des mathématiques au primaire.

Il ressort de l’étude que seulement la moitié, environ, des enseignants en exercice et enseignants en formation initiale sondés sont très à l’aise avec les notions mathématiques qu’ils doivent enseigner. En fait, la plupart des répondants ont indiqué ne pas être tout à fait à l’aise.

« Une majorité de personnes de chacun des groupes de parties prenantes avec lesquels nous avons communiqué ont dit estimer très important que les enseignants acquièrent une maîtrise approfondie des notions mathématiques qu’ils enseignent. C’était le point de vue qui prévalait, surtout chez les parents d’enfants en sixième, septième et huitième année du primaire », fait remarquer Mme Nolan.

La chercheure est d’avis que le nouveau certificat fournira des occasions de perfectionnement professionnel fort appréciées.

« Multiplier les occasions de perfectionnement professionnel en mathématiques pour les enseignants de la maternelle à la huitième année procure de nombreux avantages, entre autres, de nouvelles qualifications, une expertise et une confiance accrues, ainsi qu’une attitude positive à l’égard des mathématiques, voire une passion pour cette discipline. »

En juillet dernier, Mmes Nolan et sa collègue Gale Russell ont chacune donné l’un des dix cours – à savoir un cours sur la pédagogie adaptée aux réalités culturelles et un autre sur la représentation et la modélisation mathématiques –, ce qui a marqué le coup d’envoi officiel du programme de certificat.

La classe de juillet de Mme Nolan comptait sept étudiants, parmi lesquels des diplômés récents et une personne possédant 30 années d’expérience de l’enseignement. Ces derniers ont tous convenu qu’il avait été très bénéfique qu’on leur rappelle les aspects culturels de l’enseignement des mathématiques – un rappel qu’ils prendront très au sérieux au moment d’enseigner les mathématiques à un nouveau groupe de jeunes élèves.

Un nouveau cours sur la recherche en enseignement des mathématiques, qui a déjà débuté, initiera les étudiants à la recherche sur les initiatives qui sont mises de l’avant en matière d’enseignement des mathématiques, telles que l’enseignement axé sur l’investigation ou encore axé sur les grandes idées et l’approche dite de la classe inversée. Dans ce cours, et aussi dans d’autres cours du programme, les étudiants auront l’occasion de mener leurs propres recherches en classe.

Plus de précisions sur le certificat en enseignement des mathématiques au primaire (en anglais)

Les étudiants actuellement inscrits à la faculté des sciences de l’éducation sont encouragés soit à présenter une demande d’admission au programme de certificat, soit à s’inscrire à certains des cours du programme qu’ils suivront comme cours facultatifs dans le cadre de leur programme d’études. Il est possible de présenter dès maintenant une demande d’inscription à la session d’hiver 2018.

Pour en savoir plus, il suffit de communiquer avec le centre des programmes de la Faculté des sciences de l’éducation de l’University of Regina.


Costa Maragos, porte-parole de l’University of Regina, a rédigé ce texte, qui a été publié pour la première fois le 2 août 2017 dans le site Web de cette université. Le Conseil de recherches en sciences humaines a attribué une subvention Savoir pour l’exécution de l’étude.