La linguistique fait un tabac

Une chercheure de l’Université McGill contribue à un film hollywoodien à grand succès

Date de publication : 2017-01-30 10:15:00

Photo : Amy Adams joue le rôle de Louise Banks, spécialiste en linguistique, dans le film L’Arrivée, paru en 2016 (© Paramount Pictures).

Lorsque le film L’Arrivée a récolté deux nominations aux Golden Globes cette année, il s’est ajouté à une longue liste de films centrés sur la langue et la communication qui avaient été encensés par la critique tout en étant populaires auprès du public.

Au cours des dernières années seulement, ces films ont récolté d’innombrables prix prestigieux. Des films comme Le jeu de l’imitation (2014), qui traite du décryptage de messages chiffrés par la machine à coder Enigma, L’Artiste (2011), qui met l’accent sur le pouvoir de la communication non verbale, et Le discours du roi (2010), qui porte sur le roi George VI et son orthophoniste, sont d’excellents exemples de la fascination du public pour les mystères et les enjeux de la communication.

Le succès d’un film repose principalement sur une intrigue solide et une histoire crédible. C’est ici qu’entre en scène Jessica Coon, titulaire de la Chaire de recherche du Canada en syntaxe et langues autochtones. Cette spécialiste de l’Université McGill a été conseillère à l’étape de la préproduction du film L’Arrivée. Son expertise et ses conseils en matière de linguistique ont permis d’étoffer le personnage principal interprété par Amy Adams, que l’armée américaine recrute pour tenter de prendre contact avec des visiteurs extraterrestres. On est loin du quotidien d’une universitaire!

Mme Coon dit que sa participation au film l’a amenée à réfléchir à des moyens de présenter la linguistique de façon accessible.

«La linguistique n’étant pas enseignée dans les écoles secondaires, beaucoup de gens ne savent pas ce que les linguistes font», estime-t-elle, ajoutant que le film a également fourni une plateforme pour explorer la question de la préservation de la langue.

Ses recherches sont axées sur la syntaxe et la morphologie, ainsi que sur la revitalisation de la langue. Ses travaux actuels, qui ont pour but d’aider des collectivités des Premières Nations du Québec et des Maritimes à préserver la langue mi’kmaq, sont financés par deux subventions Savoir du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) qui seront en vigueur respectivement jusqu’en 2019 et 2021.

S’il est heureux qu’Hollywood reconnaisse la linguistique comme une science à part entière, une mise en garde s’impose selon Mme Coon : il ne faut pas penser que les linguistes peuvent revitaliser ou sauver une langue, cela relève vraiment de la collectivité.

Le film L’Arrivée, réalisé par le cinéaste québécois maintes fois récompensé Denis Villeneuve, est en lice dans huit catégories pour la soirée des Oscars. La 89e cérémonie de remise des prix de l’Academy of Motion Picture Arts and Sciences aura lieu le 26 février 2017.