Développer le commerce de l’artisanat traditionnel


Durée

1 min 2 s

Date de publication

24 mars 2014


Description

Monica Shore – à titre de représentante de Nicole Vaugeois – parle du secteur du commerce de l’artisanat traditionnel. Elle mentionne que les besoins du marché du travail dans ce secteur ainsi que les défis et les améliorations possibles en matière de formation et de développement des compétences des artisans figurent parmi les points abordés dans la synthèse des connaissances. Au nombre des recommandations formulées : établir de meilleurs liens entre entrepreneuriat et artisanat, inciter les jeunes à travailler dans ce secteur et offrir aux artisans une formation en technologie numérique et en développement d’entreprise.

Lire la transcription

Monica Shore
Assistante de recherche
Vancouver Island University



Il n’existe pas de statistiques officielles sur le secteur du commerce de l’artisanat traditionnel. Cela s’explique en partie par l’absence d’une définition précisant ce qu’est ce secteur, par le choix de mots que les gens ne comprennent pas ou par la variété des définitions existantes. L’une des principales contributions de notre rapport de synthèse des connaissances a donc été de déterminer ce qui définit ce secteur.

Parmi les autres répercussions, mentionnons une meilleure compréhension des besoins de développement des établissements de formation, c’est-à-dire la façon dont les écoles et les universités peuvent améliorer leurs programmes d’apprentissage, faciliter la transition vers le marché du travail et veiller à mieux faire connaître ce secteur afin d’en favoriser la croissance.