Mesures favorisant l’épanouissement du talent autochtone

Le Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH) est déterminé à offrir un soutien continu à la recherche menée « par et avec » les peuples autochtones, au Canada et à l’étranger, ainsi qu’aux étudiants et aux chercheurs postdoctoraux autochtones qui souhaitent approfondir leurs connaissances dans le domaine des sciences humaines.

Le CRSH met en place plusieurs mesures afin d’appuyer la recherche menée par et avec les peuples autochtones. Ces mesures s’adressent aux étudiants des cycles supérieurs et aux chercheurs postdoctoraux qui présentent une demande de bourse de doctorat du CRSH, de bourse de doctorat du Programme de bourses d’études supérieures du Canada Joseph-Armand-Bombardier ou de bourse postdoctorale du CRSH.


Ces mesures, qui s’inscrivent dans le cadre d’une initiative pilote, comprennent :

  • un module, dans le formulaire de demande, pour offrir aux candidats la possibilité de déclarer volontairement leur ascendance autochtone et ainsi permettre au CRSH d’évaluer le taux de participation et le taux de réussite en matière d’obtention de financement des candidats aux bourses de doctorat et aux bourses postdoctorales qui font partie des Premières Nations, du peuple inuit, du peuple métis ou d’autres peuples autochtones (remarque : ces renseignements facultatifs demeurent confidentiels et ne servent pas au processus de sélection);
  • une case à cocher pour permettre aux candidats de définir leur programme d’études proposé à titre de recherche autochtone, afin d’assurer la prise en compte des Lignes directrices du CRSH pour l’évaluation du mérite de la recherche autochtone;
  • des directives à l’intention des membres des comités de sélection chargés de l’évaluation des demandes de bourses de doctorat et de bourses postdoctorales du CRSH afin qu’ils tiennent compte des circonstances spéciales que connaissent de nombreux candidats autochtones (p. ex. retard relatif dans la carrière universitaire en raison de responsabilités culturelles ou communautaires ou d’un contexte socioéconomique difficile).

Précisions quant à la possibilité pour les candidats de déclarer volontairement leur ascendance autochtone

  • Les candidats autochtones qui présentent une demande de bourse de doctorat ou de bourse postdoctorale du CRSH sont invités à s’identifier comme tels uniquement s’ils le souhaitent.
  • Ces renseignements demeureront confidentiels (tout comme d’autres renseignements du CV et de la demande). Ils feront l’objet de rapports sous la forme de données regroupées, anonymes et non identifiables visant à permettre au CRSH d’évaluer de façon continue le taux de participation et le taux de réussite en matière d’obtention de financement des candidats qui font partie des Premières Nations, du peuple inuit, du peuple métis ou d’autres peuples autochtones.
  • Les candidats peuvent choisir le terme identitaire de leur choix, du terme le plus général (comme Autochtone, Premières Nations, Inuit ou Métis) au terme ou à l’ensemble de termes le plus précis servant à marquer leur appartenance à un groupe spécifique.
  • L’analyse du taux de participation et du taux de réussite en matière d’obtention de financement permettra au CRSH de déterminer s’il devrait prévoir de plus amples mesures de soutien pour les étudiants de doctorat et les chercheurs postdoctoraux autochtones.
  • Les renseignements fournis n’auront aucune incidence sur l’admissibilité d’un candidat à un financement du CRSH, ni ne seront pris en compte par les comités de sélection.
  • Aucune preuve d’ascendance autochtone n’est requise puisque la déclaration d’appartenance à un peuple autochtone n’a pas d’incidence sur l’admissibilité des candidats aux programmes du CRSH.

Ces mesures visent à favoriser un accès équitable à un financement du CRSH pour les candidats autochtones. D’autres mesures pourraient être prises au cours des prochaines années, en fonction notamment des résultats de ces premières mesures. Si vous avez des commentaires ou des questions, n’hésitez pas à communiquer avec le CRSH.