Lauréat du Prix Talent : Jeremy Schmidt

Jeremy Schmidt

Lauréat du prix Talent

Jeremy Schmidt

Carleton University

Biographie

Le lauréat du prix Talent en 2015, Jeremy Schmidt, est un spécialiste de la gestion et de l’éthique de l’eau et de la gouvernance de l’environnement. Ancien titulaire d’une bourse postdoctorale Banting à la Dalhousie University, il enseigne actuellement à la Carleton University.

Axées sur les questions ayant trait à l’eau, ses recherches mettent l’accent sur le rôle que jouent les anthropologues et les géographes dans l’orientation de la gouvernance de l’eau à l’échelle mondiale. Les travaux de M. Schmidt ont servi d’assise à l’élaboration du domaine de l’éthique de l’eau : il a été le premier à établir un lien explicite, dans ses constatations, entre l’utilisation des sciences humaines que font les responsables de politiques nord-américains et les problèmes liés à l’eau que doivent résoudre certaines autorités, dont celles de l’Alberta où ses travaux sur le terrain se concentrent.

Les répercussions de ses recherches se font déjà sentir partout au Canada et à l’étranger. Le Parkland Institute de l’University of Alberta a publié les travaux de M. Schmidt sur la politique de l’eau de l’Alberta, et ses recommandations sur la justice et le droit des Premières Nations à l’eau ont été présentées directement au gouvernement, à l’Assemblée législative de l’Alberta.

À titre de collaborateur au projet Economics for the Anthropocene, qui bénéficie d’une subvention du CRSH, il a été invité ou a prononcé des allocutions à plus d’une vingtaine d’activités organisées un peu partout dans le monde.

Au sujet des prix Impacts

Décernés chaque année, les prix Impacts visent à souligner les meilleures réalisations ayant émané d’activités de recherche et de mobilisation des connaissances que le CRSH a financées, ainsi que les meilleures réalisations ayant découlé de l’attribution d’une bourse du CRSH.

Le prix Talent souligne les réalisations exceptionnelles en recherche et les perspectives de carrière d’un étudiant ayant reçu une bourse de doctorat ou une bourse postdoctorale du CRSH.

Jeremy Schmidt livre ses impressions sur la gestion de l’environnement, sur les questions cruciales sur lesquelles se penche son domaine, ainsi que sur le rôle que jouent les sciences humaines pour ce qui est de façonner l’avenir du Canada.

Quel est l’aspect de vos travaux de recherche que vous trouvez le plus fascinant?

Ce que je trouve le plus intéressant, c’est de constater à quel point nous accordons de la valeur à l’eau tout en en sachant bien peu sur la façon dont notre perception de l’eau a évolué. Nos idées reçues au sujet de l’eau font que nous rejetons bien souvent d’autres façons de penser et, par conséquent, d’autres façons de concevoir les institutions et les politiques.

Quel aspect de la gestion de l’environnement les Canadiens devraient-ils mieux comprendre?

Tout d’abord, les Canadiens doivent comprendre que notre pays est le fruit d’un ensemble de traités et d’accords conclus avec les peuples autochtones, avec qui nous partageons notre environnement. Nous devons respecter ces accords.

Par ailleurs, nous sommes tous conscients de l’importance de l’eau. Or, sa gestion appropriée nous fournit une occasion formidable de créer une société plus juste.

Selon vous, dans quels domaines l’apport de la recherche en sciences humaines à l’avancement des connaissances pourra-t-il être le plus marqué?

Nous sommes souvent saturés d’informations; toutefois, celles-ci ne sont pas neutres. Elles émanent de pratiques sociales qui favorisent certaines perceptions d’éléments tels que l’eau.

Les sciences humaines ont un rôle crucial à jouer pour nous aider à comprendre non seulement que nos connaissances ne correspondent pas à la réalité, mais également que nos pratiques découlent de dynamiques sociales et politiques particulières.