Prix impacts 2014 : KIRK LUTHER (TALENT)

Kirk Luther

Kirk Luther

Memorial University of Newfoundland

Un don pour la communication et un engagement envers la justice

Le lauréat du prix Talent de 2014 utilise la recherche pour protéger les personnes vulnérables

L’information au sujet des droits des jeunes personnes dans le système judiciaire canadien, tant les victimes que les témoins, est bien souvent compliquée et, trop souvent, mal communiquée. Pour Kirk Luther de la Memorial University of Newfoundland, lauréat du prix Talent de 2014 du CRSH, cela représente une véritable menace aux droits de la personne d’une population très vulnérable.

Un chef de file émergent de la communauté des chercheurs universitaires, M. Luther est résolu à appliquer cette recherche au profit des Canadiens. Il a fait un appel à la réforme et a fait de l’amélioration de l’accès à l’information juridique pour les jeunes le point central de sa recherche doctorale. Il a collaboré avec des organismes de protection des jeunes, des forces policières et un réseau international de chercheurs pour réaliser cet objectif.

Étudiant exceptionnel des cycles supérieurs, M. Luther possède un dossier universitaire remarquable et une capacité évidente pour la recherche novatrice. Sa trempe de chercheur et de communicateur expert des résultats de recherche a été honorée dans le cadre de la thèse de trois minutes de la Memorial University et au concours J'ai une histoire à raconter 2013 du CRSH. En outre, il s’est classé premier dans la région de l’Est au concours de la thèse de trois minutes et a remporté le Prix du public au concours national.

 Un des grands sujets qui m’intéressent est la prestation des droits devant la loi, surtout pour les jeunes, parce qu’ils n’ont pas la même compréhension que les adultes. 

Du laboratoire à la station : la psychologie sociale confrontée à la pratique policière

En conjuguant la psychologie sociale et la psychologie judiciaire, les résultats de la recherche empirique et l’engagement communautaire, M. Luther étudie le comportement humain à l’intérieur de l’appareil de justice pénale. Il s’intéresse avant tout à l’amélioration des pratiques policières afin de protéger les droits de la personne des jeunes vulnérables au Canada.

« Un des grands sujets qui m’intéressent est la prestation des droits devant la loi, surtout pour les jeunes, parce qu’ils n’ont pas la même compréhension que les adultes. Il faut donc faire un effort supplémentaire pour s’assurer qu’ils comprennent bien leurs droits en vertu de la Charte, a indiqué l’étudiant de la Memorial University. Notre objectif consiste à améliorer leur compréhension afin qu’ils puissent se protéger pendant les interrogations policières ou quel que soit l’endroit où ils se trouvent à l’intérieur de l’appareil de justice pénale. »

M. Luther est résolu à appliquer la recherche novatrice à la psychologie sociale. Son travail de maîtrise portant sur les pratiques courantes liées à l’interrogation par les policiers de jeunes victimes et témoins a déjà permis d’établir des collaborations poussées et des changements dans les techniques employées par différents corps policiers au pays. Son travail de doctorat a pour but d’aider les jeunes à mieux comprendre leurs droits, en aidant à préparer une version facilement accessible et juste du point de vue juridique du « formulaire de renonciation à l’intention des jeunes » qui décrit aux jeunes personnes leurs droits. La recherche de cycle supérieur antérieure de M. Luther a été la première à vérifier que ces formulaires protégeaient bel et bien les jeunes.

« Nous examinons ce que font les [corps policiers] et nous examinons ce que les faits scientifiques nous désignent comme étant les meilleures pratiques et… nous tentons d’intégrer ces notions aux cours de formation policière offerts ici sur le campus », a indiqué M. Luther.

Le résultat final de cette recherche, selon lui, sera l’amélioration du traitement, à l’intérieur de l’appareil judiciaire, des jeunes personnes en aidant les agents de police à se servir de techniques d’interrogation convenables, surtout lorsqu’il s’agit d’un enfant.

 Nous tentons d’améliorer les pratiques policières dans tout le pays par rapport au respect des droits. 

Partager les connaissances issues de la recherche à l’échelle nationale

Membre du comité de recherche de la Force constabulaire royale de Terre-Neuve et bénévole à l’Association for the Defence of the Wrongly Convicted, M. Luther a mis sur pied auparavant des programmes de partenariat uniques pour s’assurer que les agents de police provinciaux ont recours à des pratiques fondées sur la recherche pure et dure. De plus, il collabore régulièrement avec les forces policières du pays pour partager les connaissances acquises dans le cadre de son travail.

« Nous enseignons aux agents de police… les meilleures techniques d’interrogation des victimes, des témoins et des suspects, de dire M. Luther. Nous leur enseignons les principes, inspirés de la science, qui réduiront le plus possible le nombre d’erreurs judiciaires, notamment les fausses confessions. Nous tentons d’améliorer les pratiques policières dans tout le pays par rapport au respect des droits ».

L’engagement de M. Luther à l’égard d’une recherche appliquée utile dans le but de comprendre le fonctionnement du monde et de contribuer à la société en renseignant le public au sujet des enjeux scientifiques importants est remarquable pour une personne en début de parcours professionnel. Son programme de recherche sur les droits de la personne et sa capacité et son désir de communiquer les résultats de sa recherche à divers publics sont des marques d’une brillante carrière à venir.

Biographie : Kirk Luther

Kirk Luther est doctorant à la Memorial University of Newfoundland, où il étudie la psychologie judiciaire. Citons parmi ses intérêts de recherche la protection des droits des adultes et des jeunes; la compréhension des enjeux qui entraînent de fausses confessions ou des confessions obtenues sous contrainte; l’amélioration des techniques d’interrogation policière et la distinction entre la science et la pseudoscience dans le domaine policier. Monsieur Luther s’efforce de réaliser des recherches uniques, novatrices et inédites.

À ce jour, M. Luther a publié un chapitre de livre et 10 articles originaux révisés par des pairs (en anglais et en français). Il a donné des présentations au cours de conférences nationales et internationales. Sa recherche a déjà attiré l’attention des médias nationaux et internationaux. Elle lui a également valu plusieurs prix, dont le prix pour la thèse de trois minutes et un prix dans le cadre du concours J’ai une histoire à raconter du CRSH.