Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Anthony Glinoer

Prix Aurore du CRSH

Anthony Glinoer   « Le mythe du génie créateur solitaire domine à l’époque romantique. Pourtant, l’écrivain français du 19e siècle n’était pas seul face à son œuvre. Pas plus que ne l’est, finalement, l’écrivain du 21e siècle. Ma recherche vise justement à rétablir le caractère collectif de toute production culturelle. »

Visionner la vidéo Visionner la vidéo
   

Trois ans après avoir obtenu son diplôme de doctorat en philosophie et lettres à l’Université de Liège, en Belgique, Anthony Glinoer, qui est professeur adjoint à l’University of Toronto, est en voie de devenir un chercheur de premier plan en sociologie de la littérature.

Spécialiste de l’époque romantique française, M. Glinoer ne craint pas de bousculer les idées reçues. À preuve, dans le cadre de son programme de recherche, il entend déboulonner le mythe du génie créateur isolé, omniprésent en France au 19e siècle. Comment? « En montrant que l’œuvre littéraire est, en fait, le produit collectif d’une chaîne de médiateurs, c’est-à-dire d’acteurs sociaux – tels que l’éditeur, le directeur de collection, le critique et l’illustrateur [voire le blogueur, pourrions-nous ajouter pour le 21e siècle] – qui jouent un rôle d’intermédiaire entre l’écrivain et le public. »

Ce chercheur dans la jeune trentaine n’hésite pas non plus à sortir des sentiers battus lorsqu’il est question de partager ses connaissances. Récemment, il a présenté, dans le monde virtuel de Second Life, une conférence sur la production de la littérature au 19e siècle. Mais M. Glinoer ne donne pas que dans le virtuel : grâce à une subvention du CRSH, il prépare, pour décembre 2008, un colloque international en phase avec son programme de recherche, qui mobilisera, sur la question de la bohème littéraire, les points de vue de diverses disciplines et exposera différentes approches méthodologiques.

Auteur de La querelle de la camaraderie littéraire (2008) et coauteur de Naissance de l’éditeur (2005), Anthony Glinoer a de la verve à revendre. Il a en outre signé deux éditions critiques d’auteurs aussi importants que Victor Hugo et Sainte-Beuve (2004) et a rédigé de nombreux chapitres de livres et d’articles de revues scientifiques. Au cours de la prochaine année paraîtront également un livre ainsi que deux numéros de revues sous sa direction ou sa codirection. Sa participation à la vie scientifique est tout aussi active. Il est notamment cofondateur de la revue électronique COnTEXTES, qui traite de la sociologie de la littérature, et copropriétaire de la liste de diffusion Socius, hébergée par Fabula, le portail francophone des chercheurs en littérature.

Excellence, originalité et talent, tels sont des mots qui s’appliquent bien à Anthony Glinoer, lauréat du prix Aurore du CRSH de 2008.

Le prix Aurore du CRSH est attribué chaque année à un nouveau chercheur exceptionnel qui est en voie de se bâtir une réputation grâce au caractère passionnant et original de ses travaux en sciences humaines.