Contenu archivé

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Abninder Litt

Bourse William-E.-Taylor du CRSH

Abninder Litt   « Dans le cadre de ma recherche, j’étudie la façon dont les émotions influencent la prise de décision en examinant notamment les processus cérébraux individuels et les grandes tendances sociales qui rallient des millions de personnes. Comment les émotions influencent-elles inconsciemment les décisions?  »

Abninder Litt a fait de brillantes études de premier cycle en informatique et en sciences cognitives à l’University of Waterloo, en Ontario. Grâce à sa solide formation, il n’a pas tardé à se tailler une réputation de chercheur interdisciplinaire de grand talent. Ses travaux ont été publiés dans des revues avec comité de lecture, ont fait l’objet de conférences universitaires et ont inspiré un chapitre du Cambridge Handbook of Computational Psychology, un ouvrage qui paraîtra bientôt chez Cambridge University Press.

M. Litt est l’heureux titulaire de la bourse William-E.-Taylor de 2007. À ce titre, il entreprendra un doctorat en marketing à la Stanford University de la Californie, université qui lui a d’ailleurs déjà décerné la prestigieuse bourse Robert-K.-Jaedicke. Dans le cadre de sa recherche, M. Litt compte s’inspirer de la neuroscience, de la psychologie et des études sur la consommation pour examiner le rôle des émotions dans la prise de décision.

Par sa recherche, il veut notamment montrer que la fidélité à une marque est conditionnée par la chimie du cerveau et que les émotions dictent la prise de décisions financières. Ses travaux pourraient donc faire évoluer les règles de commercialisation des produits et des services. De plus, le chercheur tente d’expliquer pourquoi certaines personnes sont toujours portées à faire des choix impulsifs et irresponsables. Il pourrait ainsi influencer les théories actuelles sur la dépendance, la criminalité et d’autres comportements dangereux et même transformer la façon de traiter les sujets à risque.