Charles Taylor, dont les travaux ont été financés par le CRSH, se voit décerner le tout premier prix Berggruen

Le philosophe et écrivain canadien Charles Taylor est le premier lauréat du prix Berggruen, accompagné d’une somme de un million de dollars américains. Le Berggruen Institute, un groupe de réflexion établi en Californie, a créé ce prix qui sera remis chaque année à un penseur dont les idées ont une importance primordiale pour approfondir la compréhension de l’être humain et ainsi contribuer à l’avancement de l’humanité.

Professeur émérite de l’Université McGill, Charles Taylor s’est employé, dans ses travaux, à cerner la diversité et l’identité dans le contexte de la mondialisation. Les écrits de ce ténor de l’unité canadienne et de la préservation du caractère distinct du Québec ont été traduits dans plus d’une vingtaine de langues. Qu’il aborde l’intelligence artificielle, le comportement social, la moralité ou le multiculturalisme, il suscite immanquablement des débats animés.

M. Taylor a obtenu des subventions de différents programmes du CRSH. Il a, entre autres, collaboré à un projet portant sur l’évolution de la religion et de la moralité auquel une subvention de partenariat a été accordée en 2011.

En 2003, M. Taylor s’est vu décerner la première Médaille d’or du CRSH. Ce philosophe de premier plan, qui est également l’un des penseurs les plus originaux du siècle, a été maintes fois honoré. Il a notamment reçu le prix John-Werner-Kluge en 2015, le prix de Kyoto en 2008, le prix Templeton en 2007, et il a été fait grand officier de l’Ordre national du Québec en 2000 et Compagnon de l’Ordre du Canada en 1995.